Home Politique Affaire 16 millions USD de collation des prestataires du TENAFEP : Nicolas Kazadi sauve la face de l’UDPS

Affaire 16 millions USD de collation des prestataires du TENAFEP : Nicolas Kazadi sauve la face de l’UDPS

8 min read
0
0

Après avoir fait piètre figure dans la première manche du bras de fer qui l’oppose au ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, l’inspecteur général chef de service de l’Inspection Générale des Finances (IGF), Jules Alingete, vient de remporter la deuxième manche. Alors qu’il peine à se défendre de son implication présumée dans le dossier Veridos dont le ministre a déjà renégocié le contrat avec la firme allemande chargée d’identifier et comptabiliser les élèves, il peut désormais dormir tranquillement.

Pour cause, le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, a demandé à la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo de retourner à la direction du trésor et moyens de financement, pour annulation dans la comptabilité, les 16 millions de dollars américains relatifs à l’organisation du TENAFEP 2021. Au-delà d’être une victoire pour Jules Alingete, cette décision de l’argentier congolais sauve en quelque sorte l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) de la honte. Explication.

Le nom du parti présidentiel a été traîné dans la boue à la suite du bras de fer entre l’IGF et le ministre de l’EPST, autour de la somme de 16 millions de dollars américains destinés à l’organisation du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP).

Des observateurs ont crié à une guerre d’influence dans l’entourage immédiat du Chef de l’État pour cacher ce qui est apparu clairement comme un scandale grave.

Tenant compte du fait que Tony Mwaba( ministre issu de l’UDPS) et Jules Alingete( membre de l’UDPS) ont sorti leurs divergences sur la place publique, allant jusqu’à s’envoyer des piques par presse interposée, l’honneur du parti présidentiel était engagé.

Et, il a fallu l’intervention d’un autre cadre de ce parti pour calmer le jeu.
Cet autre cadre se trouve être Nicolas Kazadi, ministre des Finances, qui semble donner raison au patron de l’IGF.

En effet, dans une lettre datée du 2 septembre 2021 dont la presse a pris connaissance seulement cette semaine, il a demandé à la Gouverneure de la Banque Centrale du Congo d’annuler l’ordre de paiement informatisé (OPI)de 16 millions de dollars américains de la discorde entre Jules Alingete et Tony Mwaba. « Me référant à la lettre n°991/PR/IGF/IG-CS/JAK/BCO/2021 du 23 août 2021 de Monsieur l’Inspecteur général-Chef de service de l’Inspection Générale des Finances, relative à l’objet susmentionné, je vous demande de retourner à la Direction du Trésor et Moyens de Financement, pour annulation dans la comptabilité, l’OPI n°1264614 de CDF 31.220.578.950,00 relatif à l’organisation du TENAFEP 2021 au niveau provincial et local, dans le cadre de la gratuité de l’enseignement de base », peut-on lire sur cette lettre.

Aux dernières nouvelles, l’IGF n’aurait pas reçu, pour vérification, la totalité des listes des bénéficiaires de la bagatelle somme de 16 millions USD demandée par le ministère de l’EPST au profit des bénéficiaires de la récente édition du TENAFEP.

Du coup, cet argent qui aurait été disponibilisé par le Trésor public au guichet de la Banque Centrale du Congo depuis début août ne sera pas décaissé.

Reste à savoir quelle sera la réaction du Ministre de l’EPST, lui qui a promis d’aller jusqu’au bout pour sauver son honneur dans ce dossier.

Quelle que sera la réaction de Tony Mwaba, l’UDPS aura laissé une bonne impression dans ce dossier, qui tombe dans un contexte où Dr Eteni Longondo, ancien ministre de la Santé et cadre du parti de Félix Tshisekedi croupit à la prison centrale de Makala dans le dossier du détournement présumé des fonds de Covid-19.

Quelles jolies séquences pour l’ancien parti historique de l’opposition congolaise dans la lutte contre le détournement des deniers publics!

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

VACCIN « malembement »: Chronique littéraire du Prof Yoka

D’après mon patron le ministre en charge des Questions Statistiques et Tactiques, les chif…