Home Politique Entérinement des animateurs de la CENI: L’Assemblée nationale se dit prête

Entérinement des animateurs de la CENI: L’Assemblée nationale se dit prête

4 min read
0
0

Les deux chambres du parlement ont ouvert, ce mercredi 15 septembre 2021, la session ordinaire de septembre. A l’Assemblée nationale, le Président Christophe Mboso N’Kodia a affiché la détermination des députés nationaux d’éviter à la Nation le retard dans la tenue des prochaines élections. A cet effet, il a laissé entendre que la chambre basse du parlement accorderait l’urgence aux lois en rapport avec les élections et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Le go a été donné pour une session parlementaire ordinaire, mais qui risque de ne rien avoir d’ordinaire au regard des enjeux politiques de l’heure.

La journée du mercredi 15 septembre a été consacrée à la double cérémonie de la clôture de la session de mars retardée, conformément à l’article 144 de la Constitution, du fait de la déclaration de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, et à l’ouverture de la nouvelle session.

Débutant dans un contexte politique marqué par une impasse dans la désignation des futurs dirigeants de la CENI, cette session devra se concentrer sur l’enterinement desdits dirigeants et la poursuite des réformes électorales entamées lors de la dernière session.

« A la clôture de cette session, peu de temps nous séparera de nouvelles élections attendues. La prise de conscience de cette réalité devrait nous inciter à parachever, au plus vite, le processus d’entérinement des membres de la Commission Électorale nationale indépendante et le vote des lois qui constituent des outils indispensables au travail de la centrale électorale. Il revient à chaque acteur à tous les niveaux, de jouer correctement son rôle afin que les élections se tiennent dans le délai constitutionnel », a déclaré Christophe Mboso N’kodia dans son discours d’ouverture de la session.

Pour sensibiliser toutes les parties prenantes à prendre au sérieux leurs devoirs, il a affirmé que
« l’Assemblée nationale remplira le sien, qui est d’entériner les membres de la CENI proposés par les différentes composantes conformément à la loi organique qui régit cette matière ».

Ce, a précisé le Speaker de la chambre basse du parlement, pour éviter à la nation le retard dans la tenue des prochaines élections et échapper aux attaques tendant à tenir les Institutions pour responsables d’un éventuel report des échéances électorales.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Les anesthésistes exigent la revalorisation de leur métier

Ils sont des héros dans l’ombre et jouent un rôle vital dans toutes les formes de mé…