Home Politique Autrefois un danger permanent: D’anciens Kuluna nourrissent les kinois

Autrefois un danger permanent: D’anciens Kuluna nourrissent les kinois

3 min read
0
0

Les cantines de vente des produits agricoles du service national au bénéfice des militaires et des policiers ont ouvert leurs portes, mardi 5 octobre 2021, au marché de la Liberté dans la commune de Masina, pour la vente publique du maïs produit par les kuluna à Kaniama Kasese.

Vendues à 18 000 francs congolais, soit 9 USD le sac de 25 kilos, ces farines de maïs constituent la récolte de la dernière saison au Centre Laurent Désiré Kabila ( ex Kaniama-Kasese) et Lovo dans le Kongo-Central, relancés par le Président Félix Tshisekedi. Sur le marché, ce sac de farine se vend entre 25000 FC et 30000 FC.

Alignés en file indienne, les bénéficiaires, qui s’en ont procurés, n’ont pas caché leur satisfaction. Ils ont salué les efforts des autorités, qui non seulement s’activent pour lutter contre la faim qui gangrène plus de 26 millions de congolais, soit 29% de la population, mais surtout encadrent ces jeunes délinquants, communément appelés « Kuluna » pour leur réintégration dans la société.

Pour sa part, le commandant du Service national, le général Jean-Pierre Kasongo Kabwik a fait part de sa satisfaction pour l’implication du Chef de l’Etat dans la relance de ce service paramilitaire créé en 1997 par le feu président Laurent-Désiré Kabila.

Selon lui, la production devrait s’accroître lors des prochaines saisons culturales à Kaniama- Kasese et à Lovo.

Grâce aux moyens mobilisés par le Président Felix Antoine Tshisekedi, le Service National, a-t-il ajouté, s’occupe de l’encadrement et la professionnalisation de plusieurs centaines de jeunes délinquants venus en 7 vagues de Kinshasa.

Pour rappel, ces cantines de vente des produits agricoles du service national a été inauguré le 12 septembre 2021 par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Autant dire que grâce à Fatshi, d’anciens Kuluna, autrefois un danger permanent pour les habitants de Kinshasa commencent à nourire ces derniers avec les produits de leur travail à Kaniama Kasese.

As.