Home Politique Arrestation de 5 éléments de la police avec une tenue inhabituelle à Lodja : L’Assemblée nationale satisfaite et rassurée par les explications de Daniel Aselo

Arrestation de 5 éléments de la police avec une tenue inhabituelle à Lodja : L’Assemblée nationale satisfaite et rassurée par les explications de Daniel Aselo

7 min read
0
0

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo, a éclairé la lanterne de l’Assemblée nationale, ce mercredi 13 octobre 2021, sur le dossier des éléments de la police nationale congolaise (PNC) arrêtés à Lodja dans la province du Sankuru, en septembre dernier, avec une uniforme inhabituelle.

Répondant à une question orale avec débat qui lui a été posée par le Député national Emery Okundji, il a donné la version des faits officielle. Rassurée, la plénière a pris acte de ses explications et s’est abstenue de débattre sur une question qui se trouve devant les instances judiciaires, séparation des pouvoirs oblige.

L’affaire a fait tellement de bruits en septembre dernier sur les réseaux sociaux. Député national élu du territoire de Lubefu dans la province du Sankuru, Emery Okundji voulait entendre le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières sur non seulement la question des policiers arrêtés avec une tenue inhabituelle mais aussi sur le détournement des deniers publics et tracasseries administratives déplorés dans la province du Sankuru.

Dans sa réponse, Daniel Aselo a confirmé que des éléments de la PNC commis à la garde du gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi, qui portaient une uniforme inhabituelle, ont bel et bien été arrêtés à l’aéroport de Lodja. Il a tenu à signaler qu’il a donné des instructions claires aux services compétents les concernant.

« En date du 16 septembre 2021, aux environs de 13 heures, la population s’était mobilisée pour accueillir à l’aéroport de Lodja monsieur Joseph Stéphane Mukumadi, gouverneur de province du Sankuru qui revenait de Kinshasa. A cette occasion, toutes les autorités provinciales se sont déplacées pour lui rendre les honneurs comme d’usage. Dans les mêmes circonstances, arrive une jeep du gouvernorat avec à son bord cinq éléments de la Police nationale congolaise commis à la garde rapprochée du gouverneur. Ces cinq gardes étaient tous habillés en une tenue autre que la tenue régulière de la police nationale congolaise. Je ne saurais dire que la tenue appartenait à une armée étrangère parce qu’un élément ne me le permet. Mais il est cependant confirmé qu’elle n’était pas conforme à la réglementation policière », a expliqué le VPM de l’Intérieur et Sécurité.

Il a fait savoir à la Représentation nationale que ces éléments de la police ont été rapidement interpellés et déférés devant la justice.
« Informé de cette situation, j’ai instruit le commissaire provincial de la police du Sankuru, d’interpeller ces éléments en tenue inhabituelle. La réaction du commissaire provincial fut immédiate, me faisant savoir qu’ils les avait déjà interpellés et mis aux arrêts pour violation des consignes après qu’il les ait interpellés et auditionnés.
Le dossier et les cinq policiers interpelés ont été déférés sous le PV numéro 70/PNC/PLG/ALO/021 à l’auditorat militaire de Lodja pour disposition et compétence
», a conclu Daniel Aselo.

Sa réponse a convaincu la plénière qui, s’est abstenue, à la suite de la motion incidentielle du député national Baudoin Mayo, de débattre sur un dossier qui est déjà au niveau de la justice.

RD44

NOS DERNIERS ARTICLES