Home Politique Fin d’un calvaire pour les congolais d’Afrique du Sud: 395 passeports déjà imprimés et bientôt mis à leur disposition

Fin d’un calvaire pour les congolais d’Afrique du Sud: 395 passeports déjà imprimés et bientôt mis à leur disposition

5 min read
0
1

C’est le soulagement pour plus de cent trente ressortissants de la République Démocratique du Congo vivant en Afrique du Sud, dont les demandes de passeports ont été formulées à l’ambassade de la RDC dans ce pays mais n’ont pas été trouvées dans le serveur à Kinshasa. Sur instruction du Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, ces passeports ont été produits et seront acheminés en à Pretoria pour être remis aux requérants. Ces passeports ont été présentés ce mardi 19 octobre au chef de la diplomatie congolaise par le Directeur de la Chancellerie, en présence notamment de son adjoint, le Vice-ministre Samy Adubango, du Secrétaire Général ai aux Affaires étrangères Joska Kabongo Nyoy, et du Directeur de cabinet, l’ambassadeur Christian Ileka Atoki.

A la demande du Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, en accord avec le Premier ministre Sama Lukonde, l’entreprise LOCOSEM a produit 395 passeports destinés aux congolais vivant en Afrique du Sud, qui en ont fait la demande.

Les frais payés pour 133 de ces demandes n’ont pas été versés au trésor public, à en croire la Chancellerie.

L’administration devant souffrir de ses propres turpitudes, le ministère a pris des dispositions pour la recapture et l’impression de ces passeports. D’autres demandes non encore quantifiées sont recensées au pays de Nelson Mandela.

C’est dans ce contexte que début octobre dernier, Christophe Lutundula a annoncé des enquêtes (qui sont en cours depuis des semaines) à Bruxelles, Paris, Washington, Berlin,(…) et Pékin sur l’utilisation par les Chancelleries de l’argent généré par la vente des passeports et des visas.

Il faut rappeler que pour rétablir dans leur droits ces congolais qui attendaient leurs passeports depuis 2019 alors qu’ils avaient payé tous les frais y afférents, le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères avait sollicité et obtenu le soutien du gouvernement. Et, il a tenu à le faire savoir, le 1 er octobre dernier dans un message publié sur son Twitter.

Les 395 passeports présentés ce jour à Christophe Lutundula seront acheminés au pays de l’Arc-en-ciel où ils seront distribués gratuitement aux requérants. Ce, en dépit du fait que les frais qu’ils avaient payés pour l’obtention de ce document n’ont jamais atterri dans le Trésor public.

Les enquêtes en cours détermineront la destination qu’ont prises ces recettes durant deux ans, soit 2019 et 2020 et même pendant les années antérieures.

ALT.