Home Politique Sécurité : Daniel Aselo déterminé à redonner vie au service de protection civile

Sécurité : Daniel Aselo déterminé à redonner vie au service de protection civile

4 min read
0
0

Après avoir été informé d’un détournement présumé et de la vente des matériels de travail destinés au service de Protection civile, le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo, a effectué, ce mardi 19 octobre 2021, une descente dans les entrepôts de la Foire internationale de Kinshasa(FIKIN) où ces matériels sont entreposés.

Sur place, le patron de la sécurité et de la territoriale a supervisé personnellement le travail de comptage des matériels au nombre desquels des extincteurs et détecteurs de fumée.

La visite de Daniel Aselo valait la peine d’être effectuée car, des agents du service de protection civile ont raconté que seuls 300 sur les 1720 extincteurs livrés ont été entreposés au pavillon 7 de la FIKIN pour le compte de la Police nationale congolaise.

Ils ont affirmé que les 6 000 détecteurs de fumée et le reste des extincteurs ont été entreposés à la Direction Générale du service de protection civile sise dans la commune de la Gombe.

Après avoir pris acte de ce rapport, le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières a promis de se rendre à ladite direction générale pour vérifier ce témoignage.

Dans la foulée, il a averti qu’il mettra à la disposition de la justice toutes les personnes qui seraient impliquées dans la vente de matériels destinés à ce service public.

Ceci faisant, le VPM Daniel Aselo concrétise la volonté du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, de voir le service de protection civile de la République Démocratique du Congo renaître de ses cendres.

A ce propos, il faut noter que lors du Conseil des ministres du 28 mai 2021, le Président de la République avait instruit le gouvernement Sama Lukonde de relancer le service public de protection civile et de prévention des catastrophes.

Un tel service permettra à la République d’avoir un cadre approprié qui aidera à prendre des précautions en amont et d’orienter les interventions sur le terrain.

Daniel Aselo est déterminé, conformément à cette instruction, à redonner une seconde vie à ce service créé par le décret n°025 du 11 septembre 1996 sous la dénomination du Conseil de protection civile, et placé sous l’autorité du ministère de l’intérieur.

Ce service est un cadre de coordination, de concertation, de prévention, d’éducation des populations et d’organisation des secours en matières de catastrophes naturelles et autres.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sud-Kivu : Suite aux fustigations de la population, Daniel Aselo ordonne l’arrêt du projet d’érection d’un cimetière à Nyatende

C’est ce qu’on appelle être proche du peuple pour répondre à ses attentes. En …