Home Politique Belgique : Christophe Lutundula formalise l’installation de l’Institut de Médecine tropicale d’Anvers en RDC

Belgique : Christophe Lutundula formalise l’installation de l’Institut de Médecine tropicale d’Anvers en RDC

5 min read
0
0

Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala, effectue une mission diplomatique à Bruxelles. Arrivé mercredi 20 octobre 2021 dans la capitale belge, son agenda prévoie plusieurs rencontres bi et multilatérales.

Aussitôt arrivé à Bruxelles, le chef de la diplomatie congolaise a eu des échanges avec la ministre belge de la coopération au développement et de la politique des grandes villes, Meryame Kitir.

Au centre de leurs échanges, la situation socio-économique et sanitaire du pays, marquée par la pandémie de Covid-19 et la résurgence de la maladie à virus Ebola.

Des questions politiques et celle de la gratuité de l’enseignement de base ont été aussi passées en revue.

La ministre belge de la Coopération au développement a annoncé la mise à disposition de 250 millions de dollars américains dans un programme d’amélioration des conditions de vie de la population congolaise.

Le même jour, Christophe Lutundula a signé pour le compte de la République Démocratique du Congo, avec Cathy Berx, présidente du conseil d’administration de l’Institut de Médecine Tropicale (IMT) et gouverneure de la province d’Anvers, un accord pour l’installation de cet institut en RDC.

L’accord stipule notamment que, l’IMT dont le siège est à Anvers, en Belgique, disposera à terme d’un siège en République Démocratique du Congo.

Cet institut a le mérite de contribuer au progrès de la science de la santé pour tous grâce à des recherches innovantes, un enseignement supérieur, des services professionnels et un renforcement de capacités des instituts partenaires dans le Sud.

Travaillant depuis une cinquantaine d’années en étroite collaboration avec de partenaires congolais dans les domaines de l’éducation, de la recherche médicale et du contrôle des maladies, l’IMT contribue notamment dans la lutte contre Ebola, la maladie du sommeil et des maladies émergentes.

Il intervient aussi dans les échanges des connaissances sur des questions de santé publique.

« Grâce à ce statut juridique, la présence de l’IMT en RDC sera pleinement reconnue par le gouvernement congolais et les partenaires internationaux. Le statut juridique s’accompagne également d’avantages opérationnels et fournit une base solide pour une éventuelle croissance future des relations existantes et de nouveaux partenaires, tant en RDC qu’au-delà(…) La coopération et le renforcement des capacités avec les partenaires en RDC restent un principe fondamental de l’IMT-RDC », s’est réjoui Dr Marc-Alain Widdowson, directeur de l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers.

JPK