Home Politique Matata Ponyo au procès Bukanga- Lonzo: Une sérénité, symbole d’un sentiment d’innoncence

Matata Ponyo au procès Bukanga- Lonzo: Une sérénité, symbole d’un sentiment d’innoncence

4 min read
0
0

C’est un Matata Ponyo serein, qui a assisté, ce lundi 25 octobre 2021, à l’ouverture du procès de Bukanga-Lonzo à la Cour Constitutionnelle. L’ancien Premier ministre, assisté de ses avocats, a pris part à l’audience présidée par le président de la haute Cour, Dieudonné Kaluba.

La défense du prévenu Christo Grobler, un ressortissant d’Afrique du Sud, gestionnaire de la société AFRICOM, qui a obtenu le marché du parc agro industriel de Bukanga-Lonzo, a évoqué une exception en rapport avec la saisine. La Cour Constitutionnelle s’est dite saisie, le temps pour ce prévenu qui parle anglais de se trouver un interprète. Le procès a été renvoyé au 08 novembre prochain.

Le Procureur général près la Cour Constitutionnelle a accusé Matata Ponyo d’avoir «tout faussé dès le départ» et indiqué qu’il a « bafoué la loi en matière de passation des marchés ».

La défense de l’ancien Premier ministre conteste la compétence de la Cour Constitutionnelle de le juger dans cette affaire. Elle évoque son immunité parlementaire de Sénateur.

Pour rappel, les sénateurs avaient refusé d’autoriser les poursuites judiciaires contre leur collègue dans l’affaire Bukanga Lonzo. Ils ont autorisé la justice à l’entendre plutôt dans le dossier de dédommagement des commerçants étrangers victimes de la Zairianisaton. Ce dossier a été classé sans suite.

Qu’à cela ne tienne, la Cour Constitutionnelle a fait un forcing pour juger l’élu des élus du Maniema dans le dossier Bukanga-Lonzo ; une affaire dans laquelle l’Inspection Générale des Finances(IGF) l’a accusé d’avoir détourné 205 millions sur les 285 millions USD décaissés.

Accusé d’être « l’auteur intellectuel » de ce qui a été présenté comme la « débâcle » de Bukanga-Lonzo, Matata Ponyo a toujours clamé son innocence.
C’est justement parce qu’il ne se reproche de rien qu’il s’est présenté ce lundi à l’audience à la Cour Constitutionnelle.

Lui et d’autres prévenus ont été assistés par leurs avocats. Après le renvoie du procès au 08 novembre 2021, il a regagné son domicile comme il était venu: en homme libre et dont la conscience est visiblement tranquille car s’estimant innocent.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sud-Kivu : Suite aux fustigations de la population, Daniel Aselo ordonne l’arrêt du projet d’érection d’un cimetière à Nyatende

C’est ce qu’on appelle être proche du peuple pour répondre à ses attentes. En …