Home Politique Pêche dans les eaux namibiennes : grignotage des attributions du ministre de la pêche par son collègue de l’économie

Pêche dans les eaux namibiennes : grignotage des attributions du ministre de la pêche par son collègue de l’économie

6 min read
0
0

La pêche dans les eaux namibiennes est au centre d’un conflit latent entre le ministre de l’économie nationale, Jean-Marie Kalumba Yuma et son collègue de la pêche et élevage, Adrien Bokele. Ce dernier aurait écrit au Premier ministre pour s’indigner de la signature par son collègue avec la Namibie, au nom du gouvernement congolais, d’un accord pour l’achat d’un quota de 27 000 tonnes par la RDC en échange de plus de 7 millions USD.

Le dossier est jusque-là géré au niveau du gouvernement, mais les bruits commencent à entendus en dehors de l’hôtel du gouvernement.

Alors que le ministre de l’économie a signé un contrat de 7 millions USD pour pêcher dans des eaux namibiennes, il s’avère que la République Démocratique du Congo manque de bateaux de pêche. L’ancien ministre de la pêche et élevage Jonathan Bialosuka affirme que ce dossier était traité au début par sa personne.

« J’ai laissé ce dossier, j’ai commencé les négociations avec le gouvernement Namibien à travers son ambassadeur ici à Kinshasa, il y a un protocole d’accord que nous avions laissé, nous avons déjà fait à l’époque nos amendements, le gouvernement Namibien devait voir nos amendements et procéder à la signature des accords, le moment où je devais aller en Namibie, il y a eu coronavirus et quelques temps après notre gouvernement est parti », a-t-il déclaré la semaine dernière.

Il a révélé que le gouvernement congolais devrait payer seulement les frais administratifs.
« Il est question pour nous de négocier dans le cadre de la SADC avec le gouvernement Namibien pour obtenir un quota de pêche dans les eaux Namibiennes comme opérateur économique. Étant donné que le gouvernement ne peut pas être lui même un opérateur économique , on devait passer par une société mixte dans laquelle l’état congolais a de part, c’est la société congolaise de pêche (SOCOPE), cette société est bien équipée et installée mais elle manque le bateau de pêche, c’est pourquoi on avait laissé un projet d’achat des bateaux de pêche. Une fois ces bateaux achetés , on devait commencer la pêche dans des eaux Namibiennes. Et peut-être ce sont les frais administratifs qu’on devrait payer », a précisé Jonathan Bialosuka.

Sans détour, cet ancien membre du gouvernement Sylvestre Ilunga IIlunkamba fustige l’immixion du ministre de l’économie nationale sur ce dossier, qui selon lui, relève des prérogatives du ministre de la pêche et élevage.

Il va plus loin pour soutenir que la somme de 7 millions USD versée au gouvernement Namibien pour la pêche, aurait dû servir à l’achat des bateaux de pêche.
« Il n’était pas question de payer 7 millions et c’est un dossier qui devait être piloté jusqu’aujourd’hui par le ministère de la pêche et élevage ça n’a rien avoir avec le ministère de l’économie. Les 7 millions sont largement suffisants pour acheter les bateaux afin que la RDC pêche elle même que de continuer à demander », a martelé Jonathan Bialosuka.

De son côté, l’actuel ministre de la pêche et élevage, Adrien Bokele est en pourparlers avec l’Ambassadeur de la Namibie et celui de l’Angola sur le même dossier. Il conduit d’autres négociations avec l’Espagne, la Turquie et d’autres pays pour l’achat de bateaux de pêche.

LJL/ALT.