Home Politique CENI: Me Évelyne Mulemangabo demande aux nouveaux membres de couper le cordon avec les composantes de leur provenance

CENI: Me Évelyne Mulemangabo demande aux nouveaux membres de couper le cordon avec les composantes de leur provenance

5 min read
0
0

Ce mardi 26 octobre 2021 restera inoubliable pour les membres du nouveau bureau et de la plénière de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Investis vendredi 22 octobre dernier par le le Président de la République, ils prêtent serment devant la Cour Constitutionnelle. Pour Me Evelyne Mulemangabo, présidente de l’ong de défense des droits de la femme dénommée « Femme, élection et développement » (FED), chaque nouveau membre de la CENI doit dorénavant couper le cordon avec sa composante pour devenir véritablement indépendant.

Elle salue l’investiture par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi, du nouveau bureau de la CENI et félicite particulièrement les femmes qui ont été désignées. Il s’agit notamment de Joséphine Ngalula, Adine d’Or Omokoko Asamato, désignées membres de la plénière par la composante société civile ; Nseya Mulela Patricia et Sylvie Birembano, désignées respectivement Rapporteur et Questeur adjoint par la composante Majorité.

« Spécialement, nos félicitations sont adressées à Madame Joséphine NGALULA, qui est une dame aux grandes ambitions et vision pour l’amélioration de condition de vie de la population congolaise. Nous espérons qu’elle pèserait de son savoir faire incontestable dans l’équipe pour donner aux congolais les résultats attendus au sein de cette Institution », a déclaré à alternance.cd Me Évelyne Mulemangabo.

Reconnaissant que c’est une grande responsabilité, dans le contexte actuel, pour ces femmes et les hommes qui font partie de la nouvelle équipe de la CENI, d’organiser les élections en 2023, elle soutient que c’est possible avec un peu de détermination et de volonté politique.

« Qui croirait sous le Président KABILA que les élections en RDC pouvaient se dérouler sans financement extérieur  ? Et pourtant, c’est ce qui avait été fait ! Nous n’avons pas le temps à perdre. Nous avons besoin des élections d’ici 2023 » fait-elle remarquer.

La présidente de la FED estime qu’il faut organiser toutes les élections prévues, à savoir, les locales, les municipales, les législatives provinciales et nationales et la Présidentielle.

« Que les divergences politiques ne puissent hypothéquer l’avenir de notre pays. Que cela ne l’emporte pas sur les attentes de la population car dans la démocratie, il n’y a jamais eu l’unanimité. Je pense que tout ces politiques qui aiment la RDC et qui parlent au nom de la population doivent se mettre au travail et accompagner la nouvelle CENI afin de permettre à réaliser des élections libres, crédible, transparentes et apaisées d’ici 2023», a poursuivi Me Évelyne Mulemangabo.

Et de renchérir que « chaque membre de la CENI doit couper le cordon avec sa composante pour effectivement jouir de son indépendance et pour la crédibilité des des élections ».

Junior Lomanga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sud-Kivu : Suite aux fustigations de la population, Daniel Aselo ordonne l’arrêt du projet d’érection d’un cimetière à Nyatende

C’est ce qu’on appelle être proche du peuple pour répondre à ses attentes. En …