Home Politique Message aux politiques intolérants : Un jeune catholique s’adresse à un professeur qui a attaqué le Cardinal Fridolin Ambongo

Message aux politiques intolérants : Un jeune catholique s’adresse à un professeur qui a attaqué le Cardinal Fridolin Ambongo

11 min read
0
0

Un jeune catholique congolais a, dans une lettre ouverte, désapprouvé les propos tenus par le professeur Victor Motosio dans sa lettre ouverte adressée au Cardinal Fridolin Ambongo au sujet du bras de fer qui oppose l’église catholique au pouvoir en place en RDC. Il estime que sa missive est l’expression de l’extrémisme ayant pour paradigme la cécité morale.
Voici sa lettre.

A l’éminent corrompu professeur


Évitons de verser dans le monojambisme intellectuel.
Un professeur qui doit réfléchir par procuration est une honte de la classe des érudits.

Votre lettre ouverte adressée à notre tata Cardinal est la preuve éloquente de ta dépendance discursive. Un professeur qui ignore les élémentaires, je me demande en quoi est-il savant !

En transformation du faux en vrai, du mal en bien, du laid en beau, d’injuste en juste, du vraissemblant en rudimentaire, etc.

Ton pamphlet est la preuve que la diplomelatrie ne relève pas de la science fiction. Tu es tout sauf membre du clan de savants. Une vraie honte de l’élite.

Monsieur l’éminent corrompu professeur,

  • nous n’allons pas nous taire devant vos bêtises
  • nous n’allons pas reculer devant vos enfantillages
  • pour la cause juste, notre tata Cardinal Ambongo mettra toujours son Pallium : le symbole du berger qui sait prendre autour de son coup les moutons en détresse
  • pour les mieux être de tous, nous n’allons pas croiser les bras devant la prédation
  • fasse à la volonté manifeste de caporaliser le peuple, nos fronts resterons dressés jusqu’à ce que l’hymne de la victoire resonne dans notre aujourd’hui commun.

Monsieur l’éminent corrompu professeur,

Vous vous êtes permi sans la moindre critique collé à notre tata Cardinal des épithètes que seul vous et dans votre profond crise d’ivrognerie pourrait comprendre.
Tenez:
Le vénérable Cardinal Malula de père Luba était-il tribaliste pour avoir été contre la barbarie entretenue par le régime du Maréchal Mobutu des parents 100% de l’équateur?
Tu as plus vécu que moi, et si ton titre de professeur n’est pas de l’imposture, je suis convaincu que tu as le sens de l’histoire. Malula, le mur infranchissable de Mobutu.
Le Cardinal Etsou, autre phénomène que le pays a connu. Veux-tu nous rappeler ce qu’a été la nature de ses relations avec le régime de la libération? Même fasse à la fougue de l’empire AFDL l’église par son pasteur a combattu l’injustice et l’avilissement du peuple.

Veux-tu nous peindre un peu le tableau de la cohabitation entre le pouvoir de Joseph Kabila et le Cardinal Laurent Monsengwo, l’infatigable combattant de la justice et de la bonne gouvernance. As-tu déjà oublié la phrase mythique devenu slogan de ceux qui nous dirigent aujourd’hui ? Un petit rappel pour ta mémoire constipée.  » Que les mediocres dégagent.
Une seule phrase, une seule proposition mais qui a rendue toute une famille politique, de l’autorité immorale aux subalternes immoraux.

Mgr Fridolin successeur valable, l’homme du: « le pays ne va pas bien » est sur les traces de ses prédécesseurs.

En tant que prophète de la vérité et de la justice, sa mission prophétique lui impose une attitude juste fasse à la misère de des brebis que le seigneur lui a confié.

Monsieur l’éminent corrompu professeur,
Tu vois que l’église n’a pas changé. De Malula (Luba) à Ambongo (Équateur), le combat est resté le même.

Monsieur l’éminent corrompu professeur,

La crise dans laquelle votre inconscience veut embarquer le pays vous sera imputé.
Le congolais est un dans la diversité. Le pouvoir de Fatshi n’est celui de nos frères Kasaiens et cela de manière exclusive. Il appartient au peuple congolais de tous les horizons. Croire à cette absurdité est un signe de la cécité intellectuelle.

Monsieur l’éminent corrompu professeur,

Pourquoi avoir une mémoire si fragile, vous qui êtes censé être le dépositaire du savoir? 2016, le pays était dans un tournant que seule l’église catholique a sue jouer la carte de l’alternance.
Entre temps, vous, vos partis politiques et l’Udps, l’opposition politique dans son ensemble, étaient tous sous les bottes de la Kabilie. Essoufflés, clochardisés, débauchés, stratégies sans substance, tous s’étaient transformés en fervant membre du CLC. Seule l’église catholique avait tenue tête aux oppresseurs. Vous étiez tous devenus des enfants de choeur de la Cenco.
Sans gêne, sans le moindre respect, sans avoir regardé le rétroviseur, vous tenez votre plume pour nous traduire à travers votre lettre au cardinal votre vraie nature. Chauves souris.
Comme votre animal totem, vous allez mourir sans témoins (mort politique bien sûr). (C’est lui qui na pas d’amis mourra sans témoins dit-on).

Monsieur l’éminent corrompu professeur,

Le bien et le mal sont des repères qui paraissent déjà clairement chez l’humain à 8 ans et si vous, à votre âge supposé adulte, on doit encore vous l’enseigner et bien sans nul doute vous représentez justement cette opprobre, ce mauvais sort jeté sur les soi-disant érudits de notre société.

Notez

Plusieurs avant vous ont tenu votre langage pour des raisons inavouées mais simplement le temps les a opposés à leur hérésie. Le votre viendra.

Pour le bien de tous les congolais, Muluba, Mungala, Muswahili et Mukongo, derrière notre Tata Cardinal Fridolin Ambongo et tous les Évêques, nous n’allons pas nous taire devant vos insuffisances.

À vous la violence, à nous les genoux.

G.Malonda