Home Politique Maniema: Le ministre provincial des Finances balance des graves accusations contre le gouverneur ai

Maniema: Le ministre provincial des Finances balance des graves accusations contre le gouverneur ai

4 min read
0
0

Afani Idrissa Mangala, Gouverneur ad intérim du Maniema et le ministre provincial des Finances, Maître Lumumba Dieke sont à couteau tiré. En toile de fond, la commande des imprimés de valeur de plus de 40.000 USD passée par le gouverneur ai, que le ministre provincial des finances juge obsolètes. Ce dernier a créé la sensation, en confirmant l’accusation de la société civile, selon laquelle on a commandé des imprimés de valeur de 2017 en lieu et place de ceux de 2021.

Un ministre provincial qui s’en prend publiquement au gouverneur de sa province, l’histoire a de quoi faire rire. Elle est pourtant vraie. Ça se passe dans la province du Maniema.

Le ministre provincial des Finances menace de tout balancer devant les organes de contrôle, au sujet de ce qu’il décrit comme les malversations économiques sous la gestion du gouverneur intérimaire Afani Idrissa Mangala.

« Quand il y a eu la commande des imprimés de valeur, le gouverneur de province as intérim ne m’avait pas associé. Tél que proposé par la société civile, j’aime bien que je sois invité à l’Assemblée nationale provinciale pour éclairer la situation. La province a décaissé de l’argent, plus de 40 à 50 000 USD », a-t-il lâché.

En réaction, le ministre provincial du Budget, Dr Asssumani Mankunku Dady, un proche du Gouverneur ai du Maniema, a rejeté toutes les allégations de la société civile corroborées par son collègue des finances. Au cours d’un point de presse tenue mardi 02 novembre 2021, il a affirmé que c’est depuis le 26 avril 2021 que la Direction Générale des Recettes du Maniema lui avait adressé une lettre de transmission d’un état de besoin des imprimés de valeur exercice 2021. Pour lui, l’autorité provinciale n’y est pour rien.

Pour rappel, le Gouverneur ai du Maniema, a suspendu, le 12 octobre 2021, les ministres des Finances et des Mines.

Le premier a été accusé d’immixtion dans la vente des plaques d’immatriculation à la Direction générale des recettes du Maniema (DGRMA). Depuis lors, les deux hommes se cherchent et sont prêts à se dévorer.

Junior Lomanga