Home Politique Perception des fonds par la police sans quittance : Daniel Aselo ce mercredi devant les députés nationaux

Perception des fonds par la police sans quittance : Daniel Aselo ce mercredi devant les députés nationaux

4 min read
0
0

Le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo, est attendu ce mercredi 03 novembre 2021, à l’Assemblée nationale. Il doit y être être auditionné par la plénière au sujet de la perception des fonds sans quittance par les agents de la police nationale congolaise.

Selon un communiqué du Rapporteur de l’Assemblée nationale, Lembi Libula, le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières va répondre à une question orale avec débat au sujet de la perception de l’agent sans quittance par les agents de la Police de la Circulation Routière (PCR).

L’initiative porte la signature du député national de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Crispin Mbindule, membre de l’Union sacrée de la Nation.

En effet, force est de constater que des éléments de la PCR stationnés à travers différents coins de Kinshasa en particulier et dans les autres villes de la RDC perçoivent des fonds pour diverses raisons sans souvent fournir une quittance comme l’exige la loi.

Cette situation a connu un semblant de changement en juin 2021 lorsque le Commissaire provincial de la ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo Kitenge, a annoncé que les agents de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK) allaient accompagner la police en vue de percevoir toutes les amendes exigées aux contrevenants suite aux mesures prises par le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, dans le cadre de la lutte contre la troisième vague de Covid-19.

Ce mercredi, le patron de la territoriale va devoir éclairer la lanterne des élus du peuple sur les mesures envisagées par son ministère pour changer la donne.

Image d’archives

Pour rappel, le 25 août dernier, Daniel Aselo avait effectué une descente sur quelques artères de Kinshasa réputés épicentres des tracasseries routières. Il y avait surpris 11 policiers commis à la circulation routière en flagrance de tracasseries sur des conducteurs. Ils ont été interpellés et transférés devant les instances compétentes.

JPK