Home Politique Budget 2022: Les explications convaincantes de Sama Lukonde sur les crédits alloués à la défense

Budget 2022: Les explications convaincantes de Sama Lukonde sur les crédits alloués à la défense

6 min read
0
0

Après les éclaircissements  du Premier ministre aux préoccupations soulevées par les Députés nationaux le lundi 15 novembre 2021 lors de la séance de débat général sur le Projet de Loi de Finances 2022, le Projet de Budget 2022 a été adopté, jeudi 18 novembre. La représentation nationale a été convaincue par les explications fournies par Jean-Michel Sama Lukonde.

L’étape de l’adoption appartenant désormais au passé, la balle est dans le camp du Chef de l’Etat, qui doit promulguer la Loi de Finances 2022. Celle-ci est présentée en équilibre, en recettes et en dépenses, à hauteur de 20.730, 1 Milliards de Francs Congolais qui, par rapport au budget initial de l’exercice 2021 chiffré à 14.620, 5 Milliards de Francs, réalise un taux d’accroissement de 41,8%.

Elle est sous-tendue par les indicateurs et agrégats  macroéconomiques suivants: taux de croissance du Produit Intérieur Brut: 5,6% ; Déflateur du PIB: 7,4% ; Taux d’inflation moyen: 6,2% ; Taux d’inflation fin période: 6,3% ; Taux de change moyen: 2085,83 FC le dollar américain ; Taux de change fin période: 2130,07 FC  le dollar américain ; PIB réel: 12.842,95 Milliards de FC ; PIB nominal : 119.540,82 milliards de FC et Pression fiscale:11,2%.

Dans leurs interventions, la plupart des députés nationaux ont attiré l’attention du Chef du gouvernement sur la maigre part allouée à la défense nationale.

Dans sa réplique, le Premier ministre a préféré ne pas trop se prononcer sur le sujet, au nom du respect du caractère secret de la défense. « Pour ce qui est des crédits alloués à la défense nationale, le Gouvernement ne souhaite pas s’y étendre pour respecter le caractère secret de ce secteur stratégique. Il sied cependant de signaler que, par rapport à l’exercice 2021, les secteurs de la Défense nationale et de la sécurité connaissent respectivement des accroissements des crédits de l’ordre de 22,62% et 32,47%. La défense tout particulièrement, constitue le troisième poste de dépenses après respectivement l’éducation et la santé. Il y a lieu de d’ajouter que d’autres dépenses liées au secteur de la sécurité, considérées comme dépenses de souveraineté, sont exécutées sur d’autres lignes de crédit logées au Ministère du Budget, notamment dans le cadre des charges communes, des dépenses courantes et des crédits centralisés », a expliqué Jean-Michel Sama Lukonde.

Lire aussi RDC: Voici les chiffres clés du Projet de Loi de Finances 2022 présenté à l’Assemblée Nationale par Sama Lukonde

Il faut dire qu’il a regroupé sa réplique en sept chapitres. Il s’agit des préoccupations d’ordre général ; les préoccupations liées à la sécurité et l’ordre public ; les préoccupations d’ordre social (particulièrement l’éducation et la santé) ; les préoccupations liées aux investissements et aux secteurs productifs, notamment l’agriculture, la pêche et l’élevage ;   les préoccupations liées à la décentralisation budgétaire et ; les préoccupations liées au processus électoral.

Le Premier ministre s’est félicité d’avoir augmenté le budget de 6 milliards USD(exercice 2021) à 10 Milliards USD pour l’exercice 2022.

JPK