Home Politique Crise en Éthiopie : Lutundula, Beya et le Général Kabamba dépêchés à Addis-Abeba par Félix Tshisekedi

Crise en Éthiopie : Lutundula, Beya et le Général Kabamba dépêchés à Addis-Abeba par Félix Tshisekedi

5 min read
0
0

Le conflit qui a éclaté en novembre 2020, dans la province de Tigré en Éthiopie a atteint une phase critique ces derniers jours. Les forces gouvernementales font face au Front de Libération du peuple du Tigré (TPLF). En vue de résoudre cette crise qui a mis au moins 400 000 personnes dans des conditions de famine selon les Nations Unies, le Président de la République Démocratique du Congo et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Tshisekedi Tshilombo a dépêché à Addis-Abeba le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala.

Accompagné du Conseiller spécial en matière de sécurité, François Beya et du Conseiller spécial en matière militaire du Chef de l’Etat, le Général François Kabamba, le chef de la diplomatie congolaise a rencontré des autorités éthiopiennes et la commission de l’Union Africaine.

Capitale de l’Éthiopie et siège de l’Union Africaine, Addis-Abeba est sous la menace des combattants du TPLF. L’organisation qui dominait la coalition qui a gouverné le pays entre 1991 et 2019 est en conflit avec le gouvernement du premier ministre Abiy Ahmed.

La crise a donné lieu à un véritable drame humanitaire, d’après les Nations Unies. Le gouvernement fédéral est accusé d’empêcher délibérément les aides humanitaires destinées à la région rebelle de Tigré.

Bref, le pays aux 110 millions d’habitants, soit la deuxième plus grande population d’Afrique est au bord de l’implosion.

La mission dépêchée par le Président en exercice de l’UA a pour objet de recueillir auprès des autorités gouvernementales et de la commission de l’Union Africaine, les informations les plus récentes et fiables sur cette crise d’une part.

D’autre part, elle a apporté le soutien du Président Félix Tshisekedi aux efforts déployés par l’organisation panafricaine en vue de mettre fin à la guerre.

« Des échanges fructueux ont eu lieu avec son homologue Éthiopien avant d’être reçu par le Premier ministre et tabler sur la situation globale de l’Éthiopie qui est menacée par un mouvement insurrectionnel. La délégation congolaise a, pour clôturer le séjour Éthiopien, eu un séance de travail avec le président de la commission de l’Union Africaine », renseigne la cellule de communication du ministère des Affaires étrangères dans une dépêche.

Elle ajoute que la délégation conduite par le chef de la diplomatie congolaise est arrivée à Khartoum au Soudan pour être reçue par le Président du Conseil souverain de transition, le Général Abdel Fatah Albrhan.

JPK