Home Politique Recherche Scientifique : Le gouvernement équipe le CRGM, le CRAA, le CRSAT et l’IRSS en matériels de laboratoire de dernière génération

Recherche Scientifique : Le gouvernement équipe le CRGM, le CRAA, le CRSAT et l’IRSS en matériels de laboratoire de dernière génération

9 min read
0
0

Le Centre des Recherches Géologiques et Minières (CRGM), le Centre de Recherche Agro-alimentaire (CRAA), le Centre de Recherche en Sciences Appliquées et Technologiques(CRSAT) et l’institut de Recherche en Sciences Appliquées de la Santé (IRSS) sont littéralement gâtés par le gouvernement. Ces centres de recherches sous tutelle du ministère de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique ont bénéficié des matériels de pointe spécifiques acquis sur fonds propres du gouvernement.

Mardi 14 décembre 2021, Curpo Labo Sarl, le fournisseur qui avait souscrit et gagné le marché, a remis lesdits matériels au ministère de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, dirigé par Me José Mpanda Kabangu.

Cette livraison constitue 70% de la commande effectuée. Les 30% restants sont, d’après les responsables de Curpo Labo Sarl, encore dans les containers et vont être livrés dans un proche avenir.

Le gouvernement n’a pas oublié le Centre régional de recherche nucléaire de Kinshasa du Commissariat Général à l’énergie atomique (CREN-K/CGEA), l’Observatoire Volcanologique de Goma(OVG), l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomique (INERA) et le Comité National de Protection contre les Rayonnements Ionisants (CNPRI). Ainsi, les efforts sont fournis actuellement pour le redémarrage du réacteur Trico II tandis que des experts du monde entier seront prochainement conviés à Goma pour une conférence internationale des vulcanologues.

A cela s’ajoute le Centre National de Télédétection (CNT), qui, après avoir bénéficié des locaux, pourra être doté d’un satellite d’observation grâce au partenariat négocié avec la firme belge Spacebel, partenaire de l’Agence spatiale européenne.

Une gestion efficiente

Pour revenir aux matériels de laboratoire remis au ministère de la RSIT, il faut dire que le CRSAT a bénéficié de quatre agitateurs Top+Mix II, un agitateur magnétique, un spectrophotomètre UV/visible 3/6 cuves, un spectrophotomètre UV/visible, une hotte à flux laminaire horizontal, une centrifugeuse, une étuve à vide et à régulateur thermique, un pH-mètre de laboratoire, un viscosimètre, trois luxmètres et un tour à métaux.

Le CRGM a bénéficié d’un spectrophotomètre AA complet et ses accessoires, d’un four de laboratoire minimum 1300°C et de deux études.

L’IRSS est bénéficiaire d’un agitateur magnétique, de cinq agitateurs type vortex, d’un appareil à point de fusion digitale et ses accessoires, de cinq bain-marie, de cinq balances analytiques, de trois centrifugeuses à haute vitesse, de quatre chambres d’observation pour lampe UV, de trois congélateurs, de trois distillateurs, de deux étuves à vide et une universelle, d’un évaporateur rotatif, de deux fours à moule, d’une hotte à flux laminaire horizontal, de trois microscopes binoculaires, de cinq Ph-mètres portables, de deux plaques pour CCM Silaca gel preparative en verre, de deux plaques CCM Silaca gel preparative en aluminium, de deux plaques CCM Silaca gel analytique support en aluminium, de trois réfrigérateurs, d’un spectrophotomètre visible et UV, d’un dessiccateur à vide, de quinze lunettes de sécurité, de deux creusets en porcelaine dure émaillée température max, de cinq tubes à essai, de cinq verres montre, d’une plaque chauffante PC 540, de vingt fioles jaugées 50 ml et de vingt fioles jaugées 100 ml.

Le CRAA a été doté d’un incubateur bactériologique, un autoclave vertical pour stérilisation, une hotte à flux laminaire, une balance analytique, d’un multiparamètre avec accessoires, une centrifugeuse, un bain-marie couvercle pupitre avec régulation de niveau, d’un microscope, d’un distillateur, d’un homogénéisateur, de trois micropipettes à volume variable autoclave 100ul – 1000ul, de trois micropipettes variable autoclave 10ul – 100ul, d’un réfrigérateur et d’un spectrophotomètre d’absorption atomique.

D’après le Secrétaire Général à la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Odon Ndambu, cette acquisition a coûté au moins 482 mille USD au gouvernement congolais sur les fonds d’investissement du Ministère de la RSIT.

En réaction, le professeur Dieudonné Nyembo, directeur général de l’IRSS, a remercié le ministre de tutelle, Me José Mpanda. « Avec ce lot et sous le leadership de Son Excellence José Mpanda, que nous arrivions aussi à réfectionner le laboratoire, je pense que nous pouvons être à mesure de travailler sans complaisance et être compétitifs comme un institut de recherche dans le secteur de la santé », a-t-il déclaré.

De son côté, son collègue du CRGM a avoué qu’un dernier spectrophotomètre qu’ils ont pu bénéficier grâce à la coopération allemande, date des années 70.

Toutefois, il faut relever que toutes ces réalisations ont été faites grâce à une gestion efficiente de la modique part (0,5%) du budget national alloué au ministère de la Recherche Scientifique et Innovation technologique.

JPK