Home Politique Grand Kasaï : L’heure du jugement dernier a sonné!

Grand Kasaï : L’heure du jugement dernier a sonné!

8 min read
0
0

Les hôtels de Mbuji-Mayi, Kananga, Tshikapa, Lusambo, Kabinda et Lodja sont remplis des délégations de Kinshasa. Députés nationaux, sénateurs, ministres, mandataires publics et de journalistes originaires du Kasaï Oriental, Kasaï Central, Kasaï, Sankuru et Lomami ont pris d’assaut ces villes pour préparer l’accueil du Chef de l’Etat. Tous ou presque issus du Front Commun pour le Congo(FCC), ils vont chercher à impressionner Félix Tshisekedi, en mobilisant leurs militants et sympathisants lors de son passage.

Hasard de calendrier, les pluies de ces derniers jours ont révélé à la face du monde l’état piteux dans lequel se trouvent ces villes. Que vont dire ces dignitaires du Grand Kasaï au Chef de l’État ? Vont-ils confesser leurs péchés devant le peuple? Autant de questions que d’aucuns se posent.

Le jugement dernier, du nom du jour symbolique dans la chrétieneté où se manifestera aux hommes le jugement de Dieu sur leurs actes, leurs paroles et leurs intentions, a symboliquement sonné pour les élites politiques du Grand Kasaï.

Pour la première fois depuis son élection, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, effectue, à partir de ce vendredi 24 décembre 2021, une tournée dans la région du Grand Kasaï dont il est originaire. Cette visite commence par la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï-Oriental où il avait été élu député national en 2011 mais n’a pas siégé.

Il pourra, sauf changement, se rendre tour à tour à Lusambo, Lodja, Kabinda, Mwene Ditu, Kananga et Tshikapa avant de rentrer à Kinshasa.

La pluie a dévoilé ce qui était caché

En marge de cette tournée, les projecteurs des médias nationaux sont braqués sur ces provinces. Et, les premières images laissent à désirer.
En effet, depuis le début de semaine, il défile sur les réseaux sociaux et dans certaines chaînes câblées, des images des travaux de réhabilitation des voiries, visiblement entamés à la hâte, notamment à Mbuji-Mayi et à Kananga.

Voirie de Mbuji-Mayi

Malheureusement ou heureusement (c’est selon), les pluies de ces derniers jours ont donné du fil à retordre aux exécutants desdits travaux.

Aéroport de Lodja

Au Sankuru, ce sont les images des passagers d’un vol en provenance de Kinshasa, portés sur les dos des volontaires et sur un charriot à l’aéroport de Lodja, principale agglomération de la province qui a vu naître Patrice Emery Lumumba, qui ont poussé des internautes et de téléspectateurs à maudire littéralement la classe politique Sankuroise.

Bien plus, Fatshi se rend dans une région dépourvue, dans sa grande partie, d’eau courante et d’électricité et où une petite bouteille d’eau potable coûte en moyenne 2500 FC contre 500 FC dans d’autres régions du pays.

Face à ce tableau sombre et humiliant de la situation sociale de leur région, quel discours les députés nationaux, sénateurs, ministres et mandataires Kasaiens vont-ils tenir pour introduire le Chef de l’État ? Vont-ils accuser l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila de n’avoir rien fait chez eux alors qu’en réalité il les a mis dans des bonnes dispositions durant les 18 ans de son régime, pour pouvoir développer leur contrée ?

Vont-ils faire croire à la population que Félix Tshisekedi n’a rien fait pour sa région depuis son élection alors que la même population a suivi le lancement du projet Tshilejelu depuis bientôt une année ?

Que de gouverneurs intérimaires!

Par ailleurs, au plan politique, Félix Tshisekedi visite une région frappée par la destitution des gouverneurs, devenue un véritable fléau, qui a emporté quatre des cinq gouverneurs du Grand Kasaï. Là aussi, quel discours les présidents des Assemblées provinciales pourront-ils tenir devant le Président de la République ? Et la population, la malheureuse, va-t-elle danser et chanter à la gloire de ceux qui s’en foutent de sa misère ?

En tout cas, quelles que soient les réponses à ces questions, on est tenté de croire que cette tournée du Chef de l’Etat est une occasion en or de juger publiquement les actes d’anciens faucons de la Kabilie, qui ont rejoint l’Union sacrée de la Nation dans le but de pérenniser le sous-développement de leur région.

Jean Pérou Kabouira