Home Politique ESU: Des inquiétudes à l’IFASIC après la nomination du Prof Kambayi Mbwatshia

ESU: Des inquiétudes à l’IFASIC après la nomination du Prof Kambayi Mbwatshia

6 min read
0
0

Ça se discute sérieusement dans le secteur de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU). Les récentes nominations faites dans les établissements de son secteur par le ministre de tutelle, Mohindo Nzangi font l’objet des polémiques. A l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC), la nomination du Professeur Jean Kambayi Mbwatshia au poste de Directeur Général suscite des inquiétudes.

Le ministre de l’ESU poursuit la vague des mises en place dans son secteur. Depuis quelques mois, Muhindo Nzangi nomme progressivement les gestionnaires des Instituts supérieurs et des Universités du pays.

La semaine dernière, c’était le tour notamment de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM) Kinshasa; Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) Kinshasa; Institut Supérieur Pédagogique Technique de Kinshasa (ISPT); Institut Supérieur des Statistiques de Kinshasa (ISS); Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme de Kinshasa(ISAU); Université de Lubumbashi (UNILU) et l’Université Pédagogique Nationale(UPN) de connaître les nouveaux membres de leurs comités de gestion.

Si personne ne conteste la compétences des éminents professeurs promus dans différents établissements, il y a des sérieuses inquiétudes au sujet de la nomination du Professeur Jean Kambayi Mbwatshia à la tête de l’IFASIC. Non pas parce que des doutes persisteraient sur ses compétences incontestables, mais pour une autre raison.

En effet, âgé déjà de 79 ans, l’ancien Recteur de l’UPN, qui est aussi le père biologique de la Directrice de Cabinet Adjointe du Chef de l’Etat semble être mal venu à la tête de l’ancien ISTI.

Des anciens étudiants du principal institut de formation des journalistes en République Démocratique du Congo estiment que cet historien, bien que compétent, mérite d’aller à la retraite.

Lire aussi Clientélisme, corruption et favoritisme : L’IFASIC se meurt à petits feux (1ère partie)

Certes, depuis sa création, l’IFASIC n’a connu que deux DG docteurs en Sciences de l’Information et de la Communication, mais de là nommer un historien candidat à la pension, ça a de quoi inquiéter les anciens de cet établissement d’enseignement supérieur.

Certainement pour cette raison et peut être pour d’autres, nos confrères de Scooprdc.net renseignent que « le Premier ministre Sama Lukonde a demandé à Muhindo Nzangi de reporter ses arrêtés qu’il a pris sans le consulter, sans l’aval du président de la République, victime malheureusement des critiques de tribalisme à cause de ces nominations au regard de nombreux Kasaiens promus ».

La même source indexe d’ailleurs le ministre de l’ESU de « vouloir souvent se conduire en électron libre au sein du gouvernement ».

Ce constat confirme ce que alternance.cd avait fustigé dans le chef de Muhindo Nzangi quelques semaines seulement après sa nomination dans le gouvernement des Warriors. Lire à ce sujet, notre article ESU: Muhindo Nzangi, trop de vitesse et des gaffes au passage!

Jean Pérou Kabouira