Home Politique Barrage de Katende: Les menteurs démasqués

Barrage de Katende: Les menteurs démasqués

6 min read
0
0

Ça sent mal, très mal pour les membres de la présidence de la République et du gouvernement qui ont joué un rôle dans la gestion du projet de construction du barrage de Katende, situé en territoire de Dibaya dans la province du Kasaï. De passage à Kananga dans le cadre de sa tournée dans le Grand Kasaï, le Chef de l’État a fait un tour sur le site pour se rendre compte de l’état d’avancement des travaux. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été plus que déçu et n’a pas caché sa colère suite au constat de l’arrêt des travaux.

Bien qu’étant la capitale, Kinshasa n’est pas la République Démocratique du Congo. Pour palper du doigt les réalités de la population congolaise, il est nécessaire de se rendre dans le Congo profond.

Le Président de la République l’a expérimenté, ce dimanche 2 janvier 2022, lors de la visite du barrage de Katende, un gigantesque projet datant de la période coloniale mais qui a toujours fait l’objet de marchandages politiques et de scandales financiers. L’histoire semble malheureusement se répéter sous son régime.

« Il y a deux mois, un décaissement de six millions de dollars a été été effectué en faveur de ce projet. Tout ce qui a été fait avec cet argent, c’est juste le désherbage et le remplacement des batteries d’engins roulants », s’est exclamé le Chef de l’État, pris de colère, sur des propos révélés par un témoin oculaire qui a requis l’anonymat.

Selon la même source, Félix Tshisekedi a été très désagréablement surpris d’apprendre, sur place, que la Société Nationale d’électricité (SNEL) a été mise à l’écart dans l’exécution de ce projet.

Le président de la République a par la suite, certainement après avoir calmé sa colère, promis aux chefs traditionnels et aux forces vives du territoire de Dibaya, que les travaux de ce barrage vont se poursuivre et de terminer « le plus rapidement », sans fixer de date.

Pour rappel, le Conseiller principal du Chef de l’Etat en charge de l’économie et finances, Marcelin Bilomba, s’est rendu à Lubumbashi en septembre dernier pour assister à l’évacuation des matériels destinés au barrage de Katende.

A l’occasion, « l’homme des notes techniques » avait déclaré que « grâce à la vision salutaire du Chef de l’État, il a décidé de relancer ce barrage », qui dans son projet initial, devrait produire 64 mégawatts.

Toutefois, il avait laissé entendre que la reprise des travaux était conditionnée à un audit technique et financier pour déterminer le coût et finaliser le projet dans sa globalité.

Reste à savoir si cet audit a été mené avant le décaissement des fonds dont a parlé le Chef de l’Etat lors de la visite de ce barrage.

Dans tous les cas, toute la lumière doit être faite autour de la gestion de ces six millions USD qui ont visiblement pris une destination à laquelle ils n’étaient pas destinés.

Junior Lomanga