Home Politique Marcellin Bilomba : Ngoyi Kasanji le crucifie, Jean-Marc Kabund lui ouvre la porte de la prison

Marcellin Bilomba : Ngoyi Kasanji le crucifie, Jean-Marc Kabund lui ouvre la porte de la prison

8 min read
0
0

Ça chauffe sérieusement entre le député national Alphonse Ngoyi Kasanji et le Conseiller principal du Chef de l’Etat en matière économique, Marcelin Bilomba. Se sentant visé par la dénonciation du prix exhorbitant de la construction d’une école qui aurait coûté une somme de 3 millions USD faite par l’ex gouverneur du Kasaï Oriental, il l’a insulté dans une vidéo largement relayée sur les réseaux, allant jusqu’à s’attaquer à sa vie privée. Le premier Vice-président de l’Assemblée nationale et surtout Président ai de l’UDPS, Jean-Marc Kabund s’est invité dans ce débat. Et au regard de sa réaction, on peut affirmer qu’il désapprouve pas les insultes et ne cautionne pas ce prétendu détournement.

La tournée du Chef de l’État dans le Grand Kasaï a permis à l’opinion nationale de se rendre compte de scandales dans lesquels baigneraient certains de ses collaborateurs. Après le barrage de Katende dans le Kasaï (lire l’article Barrage de Katende: Les menteurs démasqués ), c’est autour du projet Tshilejelu de révéler ses vérités.

D’après les révélations du député national Ngoyi Kasanji, la construction d’une école au Kasaï Oriental aurait coûté une somme de 3 millions USD.

Le langage ordurier de Marcellin Bilomba

Visiblement visé par cette roncambolesque révélation, le Conseiller principal du Chef de l’État en matière économique n’a pas porté de gants pour réagir.

« Le député Ngoyi Kasanji à peine assimilé à un juriste, diplômé d’une école parallèle. S’il veut entrer dans la cour des grands, il doit respecter ceux qui veulent travailler. Je pense que Ngoyi Kasanji a détruit cette province. Il a détruit la MIBA et il n’a aucune leçon à donner. Ngoyi Kasanji est un juriste assimilé. Il n’a qu’à apprendre et à observer auprès des maîtres de l’ouvrage en tant que député pour obtenir les termes de référence, le cahier des charges, les bordereaux des prix et des quantités pour les faire contrôler par les architectes et ingénieurs pour montrer qu’il y a eu surfacturation. Il n’a rien fait de ça. Il fait du show-biz et du spectacle », a dit Marcelin Bilomba.

Celui que l’on a surnommé « l’homme aux 50 notes techniques par semaine » a accusé Ngoyi Kasanji de s’accaparer de la baisse des prix des billets d’avion pour se faire une santé politique.

« Je vois ici des panneaux publicitaires où il s’affiche comme l’auteur de la baisse des prix des billets d’avion. C’est un gros mensonge. Cette baisse des billets d’avion est l’oeuvre du ministre de l’Economie Jean-Marie Kalumba», a poursuivi ce conseiller du Chef de l’État.

Ses propos, qui frisent le manque de respect envers un élu national, n’ont pas échappé à la vigilance du premier Vice-président de l’Assemblée nationale.

Les excuses de Kabund à Ngokas

Dans un message publié sur Twitter, Jean-Marc Kabund-a-Kabund a blâmé Marcellin Bilomba pour son langage ordurier indigne d’un Conseiller du Président de la République.

Sachant que Marcellin Bilomba est un cadre de l’UDPS dont il est le président ai, il a présenté des excuses, au nom du parti présidentiel, à Ngokas mais il ne s’est pas limité là.

« L’honorable NGOKAS qui n’a fait que son travail de contrôleur de l’action de l’exécutif mérite mieux que des insultes. Au nom de l’UDPS et au mien propre, je tiens à lui présenter des excuses et prie à la justice de se saisir de la dénonciation pour établir des responsabilités», a écrit Jean-Marc Kabund-a-Kabund.

Reste à savoir si la justice suivra son appel de pied pour se saisir des révélations sur ce dont on peut qualifier d’un scandale qui viserait directement Marcellin Bilomba.

RD44