Home Politique Kabund « puni » par la Garde Républicaine : Gare à l’indiscipline dans les rangs des hommes en uniforme!

Kabund « puni » par la Garde Républicaine : Gare à l’indiscipline dans les rangs des hommes en uniforme!

8 min read
0
1

Depuis mercredi 12 janvier 2022, des images montrant des scènes dignes d’un Far West sont larguées sur les réseaux sociaux. On y voit la résidence du premier Vice-président de l’Assemblée nationale et surtout Président ai de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Jean-Marc Kabund, située au quartier Kingabwa dans la commune de Limete, sens dessus dessous. Ce n’est pas une œuvre d’un groupe de voleurs. Non. Ce sont des éléments de la Garde Républicaine, qui ont vandalisé cette belle demeure pour un motif non encore élucidée.

Plusieurs sources évoquent l’hypothèse d’une vangeance, étant donné qu’un des militaires de la Garde Républicaine aurait été arrêté et violenté par des éléments de la Police Nationale Congolaise commis à la sécurité du premier Vice-président de l’Assemblée nationale.

« Si nous disons que Joseph Kabila avait détruit ce pays, il faut lui reconnaître le mérite d’avoir mis de l’ordre et la discipline au sein de l’armée et de la police ».
Ces phrases expriment la désolation de Timothée Tshaomba Shutsha, sympathisant du pouvoir de Félix Tshisekedi vivant en Europe, qui a suivi, à l’instar de nombreux congolais, les vidéos de l’assaut des éléments de la Garde Républicaine à la résidence familiale de Jean-Marc Kabund.

Il estime qu’ « ajouter l’indiscipline militaire sur les interminables tueries dans le Kivu et l’Ituri ainsi que la grogne sociale liée à la mise palpable de notre peuple, ces erreurs peuvent conduire à une mutinerie dont personne ne saura mesurer les conséquences ».

Ce congolais de la diaspora demande au Chef d’état-major général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et l’Inspecteur Général de la Police Nationale Congolaise à appeler leurs troupes au calme et à la discipline.

Un règlement de compte?

Pour revenir à l’assaut des éléments de la Garde Républicaine à la résidence du Président ai du parti au pouvoir, il faut dire que des éléments de la Police Nationale Congolaise commis à la garde de Jean-Marc Kabund sont de temps en temps accusés d’actes de violence sur des passants.

Il y a quelques mois, ils étaient accusés d’avoir crevé les pneus de la jeeep d’une dame présentée comme étant membre de la famille présidentielle.

L’incident qui se serait déroulé sur l’avenue des Poids Lourds aurait créé un précédent fâcheux au sein du parti au pouvoir au point que certains agents de la Présidence de la République auraient juré de se venger au cas où ça se répétait.

L’expédition punitive des éléments de BANA MURA{ndlr surnom de la Garde Républicaine} à la résidence du président ai de l’UDPS aurait-elle été commanditée par des membres de la présidence pour se venger? S’agirait-il d’une action des militaires dans le but de venger leur collègue ?

En tout cas, il est difficile de répondre à ces question au stade actuel. Ce qui est vrai, c’est que l’UDPS multiplie les gaffes et semble jouer avec le pouvoir.

Qu’à cela ne tienne, Jean Marc Kabund l’aura appris à ses dépens, qu’on ne blague pas avec des hommes en uniforme, quel que soit le rang politique que l’on occupe.

Tard dans la nuit, il est arrivé petitement dans sa résidence vandalisée pour constater les dégâts.

Quelques minutes plus tôt, ce sont des inspecteurs de la Police qui y sont arrivés pour faire le constat. Le Secrétaire Général de l’UDPS, Augustin Kabuya s’y est rendu lui aussi.

Jusqu’à présent, aucune communication officielle n’a été faite ni par l’Assemblée nationale, ni Garde Républicaine et la Police Nationale Congolaise, encore moins par l’UDPS sur cet incident gravissime.

Jean Pérou Kabouira