Home Politique Sankuru : Les ressortissants d’ Okitodimba dénoncent la mise à l’écart de leur groupement

Sankuru : Les ressortissants d’ Okitodimba dénoncent la mise à l’écart de leur groupement

4 min read
0
0

Elle en a marre d’être considérée comme ne faisant pas partie du territoire de Katako-Kombe en particulier et de la province du Sankuru en général. La population du village Okitodimba, chef-lieu du groupement Nkoy-Pongo, situé dans le secteur des Ukulungu, veut se prendre en charge. Elle interpelle les autorités locales, provinciales et nationales sur la mise à l’écart dans la gestion de la res publica dont se disent victimes ses filles et fils.

Réunis dimanche 30 janvier 2022 dans la commune de N’Djili à Kinshasa, plus de cent jeunes ressortissants du village Okitodimba ont lancé un message interpellateur aux élus nationaux et aux autorités provinciales du Sankuru.

Ils ont noté avec regret que le village dont était originaire Joseph Okitodimba, plus connu sous le nom de Joseph Okito, compagnon de lutte de Patrice Emery Lumumba, qui a été assassiné à ses côtés, n’a jamais bénéficié de l’attention tant des autorités provinciales que nationales.

Ils ont fait remarquer que Okitodimba est à ce jour le seul grand village du territoire de Katako-Kombe qui n’a jamais bénéficié d’une moindre réalisation des gouvernements provincial et national. Ce, alors qu’il fait partie des plus grandes agglomérations du territoire d’origine de Patrice Emery Lumumba et même de la province du Sankuru.

Selon Junior Lomanga, porte-parole de circonstance de ces jeunes indignés et révoltés, la jeunesse et les notabilités de ce groupement ont décidé de consulter tous les députés nationaux élus de Katako-Kombe, les ministres nationaux ressortissants du Sankuru, le ministre du développement rural et le Président de la Ligue Nationale des Anamongo (LINA), le patriarche Barthélémy Okito.

Une commission chargée de la rédaction du mémorandum à remettre à ces autorités a été mise en place.

Entre temps, une délégation est attendue dans quelques semaines au village Okitodimba pour « réveiller » la population et la sensibiliser contre les différentes formes d’injustice qu’elle subit depuis des décennies sans réagir.

RD44