Home Politique CGEA/CREN-K : Les agents confirment au Ministre de la Recherche Scientifique l’amélioration de la gestion de leur institution

CGEA/CREN-K : Les agents confirment au Ministre de la Recherche Scientifique l’amélioration de la gestion de leur institution

10 min read
0
0

C’est ce que les chrétiens appellent « voir les promesses divines se réaliser dans sa vie ». Qu’ils soient chrétiens ou non, les agents et cadres du Commissariat Général à l’énergie atomique/Centre régional d’études nucléaires de Kinshasa(CGEA/CREN-K) voient leur rêve des jours meilleurs se transformer en réalité.

Réunis en Assemblée générale ordinaire ce mercredi 9 février 2022, avec un invité spécial, le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kabangu, ils ont rendu un témoignage sur le changement qui se vit dans cette institution publique depuis la nomination du nouveau comité de gestion chapeauté par le commissaire général, Prof Thierry Tangou Tabou.

« Le changement opéré à la tête du CGEA/CREN-K, avec votre impulsion, en désignant à sa tête le Professeur Thierry Tangou Tabou comme Commissaire Général ad intérim d’abord et ensuite en le confirmant dans ces fonctions, commencent à donner des signaux d’espoir. Il y règne un climat de paix sociale et à la fois propice à la réalisation de l’un de nos objectifs, à savoir, la recherche ». Ces paroles tenues par le Président de la délégation syndicale, Xavier Mbaki, au nom de tous les agents et cadres, résument de manière éloquente la situation actuelle au sein de cet établissement public.

Min.J.Mpanda accueilli par les membres du comité de gestion du CGEA/CREN-K

Pour en arriver là, le ministre de tutelle a dû batailler dur pour débarrasser le CGEA/CREN-K de son ancien commissaire général, Prof Vincent Lukanda, qui était devenu plus dangereux qu’un virus mortel.

C’est ce qui justifie d’ailleurs sa présence à cette assemblée générale, à l’invitation du personnel, qui tenait à le remercier en face pour tous les biens qu’ils ont tirés du choix porté sur le Prof Tangou Tabou Thierry pour prendre la succession de celui qui était surnommé « Dieu le père, le fils et le Saint Esprit ».

En effet, environ quatre mois après sa désignation comme intérimaire et sa confirmation intervenue en janvier dernier, l’actuel commissaire général à l’énergie atomique a littéralement fait oublier à ses administrés les souffrances et injustices qu’ils ont endurées pendant de nombreuses années.

« La gestion passée du CGEA, a rappelé le président de la délégation syndicale, était calamiteuse et caractérisée par plusieurs maux notamment, le clientélisme, l’opacité dans la gestion financière, la crise de confiance, le manque d’objectivité et de justice dans le paiement de diverses primes etc. Le CGEA commençait à agoniser au risque de tomber dans le coma ».

Xavier Mbaki, président de la délégation syndicale du CGEA/CREN-K

Citant l’adage qui dit qu’« on reconnaît un grand fleuve par sa source », Xavier Mbaki a soutenu qu’en analysant la source du commissaire général actuellement en fonction, le personnel du CGEA/CREN-K a la certitude que l’avenir du CGEA est prometteur.

« Cela se remarque à travers les indicateurs suivants : sur le plan de la recherche, la disponibilisation des fonds de recherche; sur le plan de l’administration, la mise en place effective et opérationnelle de la commission de revitalisation du cadre organique avec l’accompagnement du secrétariat général ; sur le plan social, la distribution d’un colis de fin d’année correspondant au double du colis des années passées accompagné du treizième mois à chaque agent du CGEA à travers toute la RDC ainsi que la décantation progressive du dossier véhicules achetés à crédit par les agents », a-t-il énuméré.

LIRE AUSSI Confirmé au poste de Commissaire général à l’énergie atomique : Prof Thierry Tangou prône l’unité et la conscience professionnelle au CGEA

Fort de ce bilan élogieux de l’actuel comité de gestion, le syndicaliste en chef du CGEA a dit ouvertement au ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique que « briser un tel élan qui redonne espoir à nos membres de famille serait dangereux au risque d’entamer la paix sociale qui règne actuellement au sein du CGEA mais aussi d’impacter négativement sur le rendement professionnel, notamment la recherche ».

Qu’à cela ne tienne, le personnel du CGEA/CREN-K a formulé quelques demandes à l’autorité de tutelle. Il s’agit entre autres, de la mécanisation effective de certains agents du CGEA, le paiement du salaire de base de certains agents mécanisés; la régularisation des différentes primes internes par la prise d’un arrêté, la concrétisation du redémarrage du réacteur Triga 2; la concrétisation de la prime Kamanda, qui pourrait être rebaptisée prime « Kampa », pour signifier Kamanda-Mpanda ou encore l’allignement de l’ensemble des agents de la Recherche Scientifique au traitement des agents de l’ESU.

En réaction, Me José Mpanda a insisté sur le fait qu’il est au service de la Nation et qu’à ce titre, il doit servir la nation dans des conditions établies.

De son côté, le Commissaire général Prof Thierry Tangou Tabou a rendu hommage au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour l’intérêt qu’il accorde à la recherche scientifique et a rassuré au au ministre que le personnel et le comité de gestion du CGEA/CREN-K l’accompagneront tout au long de son mandat.

RD44