Home Politique Rose Mutombo lance le plan de réponse humanitaire de la RDC 2022

Rose Mutombo lance le plan de réponse humanitaire de la RDC 2022

7 min read
0
0

La ministre d’Etat, ministre de la Justice et  Garde des Sceaux, Rose Mutombo Kiese a, au nom du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, lancé le 17 février 2022, à Kinshasa, le plan de réponse humanitaire de la République Démocratique du Congo 2022. Plusieurs personnalités dont le ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga, des acteurs humanitaires, des ambassadeurs et chefs de mission diplomatique accrédités RDC ont pris part à cette cérémonie.

Avec la communauté humanitaire, la RDC a besoin de 1, 88 milliard de dollars. C’est pour apporter de l’aide à plus de 8 millions de personnes. 27 millions de personnes vivent en situation d’insécurité alimentaire aiguë. Ce qui fait du Congo-Kinshasa le pays avec le plus grand nombre de personnes en insécurité alimentaire au monde.

Parmi les 27 millions, 8,8 millions de personnes, considérées comme les plus vulnérables, seront ciblées en priorité.

Le lancement de ce plan humanitaire 2022 est d’une importance capitale pour le gouvernement congolais et les institutions internationales.

Selon Rose Mutombo, « le plan de réponse humanitaire lancé ce jour résulte d’une habitude positive acquise depuis quelques années et dont la mise en place traduit une complicité positive dans le travail » entre d’une part, la communauté humanitaire oeuvrant sur terrain en RDC sous les lead du Coordonnateur humanitaire des Nations unies et d’autre part, le gouvernement à travers ses experts qui collaborent au jour le jour pour le bien-être des sinistrés et autres vulnérables.

« C’est ici le lieu d’évoquer avec satisfaction les résultats enregistrés jusqu’à ce jour sur l’amélioration de la gouvernance du secteur humanitaire en RDC, à travers le mécanisme de la coordination mise en place », a déclaré la ministre d’Etat Rose Mutombo.

En termes d’analyse des besoins, de l’ampleur du problème qu’en termes de différentes ressources et moyens à mettre en œuvre, le gouvernement a résolu de faire sienne cette volonté de planifier ensemble avec la communauté humanitaire le plan de réponse humanitaire 2022 qui reprend les besoins humanitaires les plus urgents, sans nécessairement prétendre les exaucer tous complètement.

« Bien que n’ayant pas repris tous les besoins, ce plan a néanmoins le mérite de nous renseigner de manière objective sur tous les problèmes identifiés par les humanitaires en action sur terrain », a indiqué la garde des Sceaux.

En dépit de plusieurs défis à relever, le gouvernement s’attèle depuis son investiture à mettre au service des sinistrés de catastrophes naturelles et autres victimes des groupes armés à l’Est du pays,  l’assistance nécessaire.

Rose Mutombo a profité de l’occasion pour féliciter tous les acteurs humanitaires associés aux travaux d’élaboration de ce plan pour leur assiduité dans tout le processus ayant conduit à la production de ce document de travail combien important dans la mise en œuvre de la réponse humanitaire.

Elle a également sincèrement remercié tous les bailleurs des fonds pour leur générosité sans laquelle, le plan d’action humanitaire 2021 ne serait qu’un chapelet d’intentions au regard de la récession économique provoquée par la pandémie à Covid-19 qui n’a épargné aucun pays parmi les donateurs habituels.

« Nous ne saurons manquer de lancer un appel pathétique aux bailleurs des fonds pour que la cause de la RDC, pays en processus de stabilisation, continue à bénéficier de leur appui en vue de soulager les souffrances des populations. Le processus d’élaboration du plan de réponse humanitaire 2022, peut déjà nous rassurer que les principes de la transparence et de la redevabilité, seront une fois de plus renforcés ; et je formule le vœu de voir les responsables de toutes les organisations humanitaires évoluant en Rdc, doubler les efforts dans ce sens et cela à tous les niveaux. Je souhaite vivement de voir les bailleurs et les partenaires accroitre le financement du plan de réponse humanitaire 2022 », a-t-elle conclu.

Jules Ntambwe