Home Politique Diplomatie du développement : Félix Tshisekedi tend la main à la diaspora congolaise

Diplomatie du développement : Félix Tshisekedi tend la main à la diaspora congolaise

7 min read
0
0

Dans son discours prononcé samedi 26 février 2022,  à  l’ouverture de la XII ème    Conférence Diplomatique, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a eu des mots tendres à l’égard de la diaspora congolaise. Réputée hostile au pouvoir en place, celle-ci peut compter sur la bonne foi du gouvernement de la République pour jouer sa partition dans le développement du pays.

Des membres de la diaspora congolaise qui s’attaquent aux dirigeants des institutions de leurs pays ou qui interdisent à ces derniers de circuler librement dans leurs pays d’accueil, les congolais sont habitués à de telles scènes. Plus grave, les artistes musiciens congolais sont empêchés, depuis plusieurs années,  par leurs compatriotes tristement appelés « combattants »,  de se produire dans la quasi-totalité des pays de l’Union Européenne. Du coup, quand on parle de la diaspora congolaise, la première impression qui se dégage est sans doute celle du désordre et de l’anarchie.

A l’occasion de la XIIème Conférence Diplomatique, le gouvernement de la République veut mettre en place des mécanismes pour faire participer la diplomatique congolaise au développement du pays. Tel a été le vœu exprimé par le Président de la République à l’ouverture de ces assises organisées sous le thème : « Une diplomatie au service du développement de la République Démocratique du Congo et de la paix ».  

En effet, Félix Tshisekedi a rappelé son affirmation contenue dans son discours d’investiture selon laquelle,  « notre meilleur ambassadeur à l’étranger est la diaspora dynamique car, elle est dotée de compétences, de ressources et d’expériences diverses ».

Ayant fait partie de la diaspora pendant une période de sa vie, il se demande, pourquoi  la diaspora congolaise ne peut pas devenir un des acteurs clés du développement de la République Démocratique du Congo à l’instar de celle des autres pays africains.

Répondant à cette question, le Président de la République   a soutenu  que « la diaspora congolaise doit être citoyenne, laborieuse et pénétrer les réalités du Congo comme leurs compatriotes restés au pays ».

Il a donné des instructions claires au Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères quant à ce. « J’instruits le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères de proposer au gouvernement des mesures  appropriées et d’entreprendre des actions efficaces afin que, d’une part, les congolais de la diaspora soient impliqués et s’impliquent positivement dans l’effort national de développement et, d’autre part, leur protection soit assurée dans les pays d’accueil », a déclaré Félix Tshisekedi.

Il a poursuivi qu’en contrepartie, il demande à tous les congolais de la diaspora d’adopter des comportements dignes qui sauvegardent leur honneur et l’image de la RDC  à l’étranger. « On ne peut pas se prévaloir du droit à la protection de son pays et en même temps s’employer à le discréditer par ses actes moralement inadmissibles et légalement répréhensibles », a fait remarquer le Chef de l’Etat.

 De son côté, le Vice-premier ministre, Ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula  a annoncé  que cette conférence diplomatique doit également se pencher sur la problématique de la coexistence entre la RDC et ses voisins et sur la sécurité des congolais à l’étranger. « Globalement, la vie de nos compatriotes à l’étranger et les relations tumultueuses qu’ils entretiennent parfois avec nos missions diplomatiques ainsi que les autorités nationales appellent à porter une attention soutenue sur leur sécurité dans les pays d’accueil, à définir un cadre de dialogue permanent avec eux et à prendre des dispositions en vue de leur participation active au développement du pays », a fait savoir le chef de la diplomatie congolaise.

ALT.