Home Politique RDC: La question des passeports diplomatiques octroyés aux musiciens s’invite au Sénat

RDC: La question des passeports diplomatiques octroyés aux musiciens s’invite au Sénat

3 min read
0
0

La musique fait partie du quotidien des congolais. Du Chef de l’Etat au congolais Lambda en passant par les députés nationaux et ministres, chacun a son musicien préféré. Et, ce n’est pas le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo qui dira le contraire.

Dans son discours d’ouverture de la session de mars, mardi 15 mars 2022, il s’est exprimé sur l’octroi des passeports diplomatiques à de musiciens congolais.

Le Président du Sénat apprécie le geste posé par le Président de la République, qui a octroyé les passeports diplomatiques aux musiciens Gims, Dadju et Koffi Olomide, faisant d’eux des ambassadeurs de la culture congolaise.

Conscient de l’importance de la culture dans le développement d’une Nation, Modeste Bahati a demandé à ces musiciens de « faire de la musique non seulement un vecteur de la culture, mais une source de revenus et donc un facteur de développement de la République Démocratique du Congo ».

Lire aussi Sans passeport diplomatique : Fally Ipupa ambassadeur de fait de la culture congolaise

Le président de la chambre haute du parlement a soutenu que la remise des passeports diplomatiques à ces trois musiciens « traduit la volonté du Président de la République de sauvegarder et promouvoir la culture musicale congolaise qui fait partie de la mémoire collective ».

A noter que même s’il n’a pas la réputation d’être grand mécène, Modeste Bahati entretient de bons rapports avec beaucoup de musiciens congolais.

Certains à l’instar de Werra Son et Koffi Olomide ont porté les couleurs de son regroupement politique, AFDC-A. Le premier, aux élections législatives provinciales et nationales de 2018 dont il était candidat et le second, en y adhérant officiellement.

Junior Lomanga