Home Politique Pasteur Roland Dalo: Polémique sur sa énième prophétie qui fait trembler les politiques

Pasteur Roland Dalo: Polémique sur sa énième prophétie qui fait trembler les politiques

10 min read
0
0

C’est le temps des hommes d’églises en République Démocratique du Congo. Alors que le pasteur Mike Kalambay est éclaboussé dans une affaire sexuelle qui l’a contraint à suspendre sa participation aux activités de son église et que le prophète Joël Francis Tatu négocie avec de membres de la communauté tetela qui l’accusent de les avoir traités de sauvages, un autre homme de Dieu vient de s’illustrer à sa manière dans les réseaux sociaux. L’apôtre Roland Dalo, parce que c’est de lui, prophétise sur la mort d’un candidat président de la République à l’approche de la présidentielle de 2023. Cette prophétie rappelle celle faite par le responsable de l’église Philadelphie le 30 juin 2020, annonçant que la République Démocratique du Congo ne connaîtra pas son âge d’or avec le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo même s’il parvenait à briguer un deuxième mandat.

Pourtant un État laïc, la RDC a la réputation d’héberger plus d’églises que d’entreprises, d’écoles et d’hôpitaux. Dans la capitale, on trouve des églises dans presque chaque coin de rue au point que la religion est indissociable de la vie des congolais.

Si la plupart des hommes dits d’églises ont déçu par la bizarrerie de leur comportement, certains, à l’instar du pasteur Roland Dalo font exception.

Jamais cité dans une affaire scandaleuse, il a pris l’habitude, depuis deux ans, de faire de prophéties concernant la vie politique nationale.

« J’aimerais le dire avec toute l’humilité que je peux avoir, chaque fois que je prie pour lui et pour notre Nation, deux pensées fortes montent dans mon cœur. Ça va peut être décevoir certains mais je préfère le dire c’est ma part de vérité, elle peut être partielle mais je la partage. Nous ne connaîtrons pas le véritable âge d’or avec l’actuel président. Ça vous choque mais je préfère le dire. Mais deuxièmement, je crois qu’il va remettre le train sur les rails et il va lancer la machine », avait-il déclaré le 30 juin 2020 au sujet du Président de la République.

Il avait tenu à clarifier sa pensée en précisant que « l’âge d’or commencera avec celui qui viendra après l’actuel président, et atteindra son point culminant avec le président qui viendra » après Félix Tshisekedi.

Pour lui, c’est à partir de 2028 que la population congolaise verrait ce que Dieu commencera à faire pour la République Démocratique du Congo.

Aucun détail sur le candidat qui va mourir

Près de deux ans plus tard, ce pasteur est revenu à la charge avec une autre prophétie sur son pays.

En effet, l’apôtre Roland Dalo a, lors de sa prédication du samedi 19 mars 2022, touché un domaine particulièrement sensible.

«Avant les échéances de l’année prochaine, il y aura un grand deuil dans cette nation. Dieu va retirer un grand candidat et un autre sera sur une chaise roulante parce que Dieu l’a décidé. C’est Dieu qui sélectionne qui il veut, selon ce qui est écrit: l’élévation ne vient ni de l’Orient ni de l’Occident, mais c’est Dieu qui élève », a-t-il annoncé aux fidèles de son église.

Cette déclaration résulte de l’interprétation de la vision que la pasteur Roland Dalo affirme avoir eue:
« Pour ma nation, je vois comme une course. Je vois 4 coureurs principaux. Je vois l’un qui tombe à quelques secondes du début de la course et est placé dans un cercueil ; l’autre qui tombe est placé sur une chaise roulante. Ainsi dit l’Éternel…Fin 2022 et la 2ème moitié de 2023, des nuages sombres s’amoncellent sur la nation Congo et je vois comme l’orage s’annoncer. Je vois l’arc-en-ciel… Et l’esprit de Dieu me dit qu’il n’y aura pas d’orage…Je vois les masques tomber et les vrais visages se faisant voir. Dieu m’a dit que partant de maintenant jusqu’en 2023, on connaîtra qui est qui. Les masques tomberont et les secrets cachés depuis longtemps seront révélés. Ainsi dit l’Éternel ».

Dans l’opinion, il y a plus de questions que de réponses à cette énième prophétie du responsable de l’église Philadelphie pour plusieurs raisons. Si aucun doute ne place sur sa moralité, on ne peut pas en dire autant de sa neutralité politique. La raison?- Il est réputé proche du Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo même si d’autres politiques à l’instar de Martin Fayulu ont fréquenté son église.

Du coup, de mauvaises langues redoutent une stratégie politique qui viserait à décourager des adversaires potentiels de l’actuel locataire de la Cité de l’Union Africaine.

Heureusement que ce pasteur n’a pas donné aucun détail ni sur le candidat qui doit mourir en 2023 ni sur celui qui tombera malade tel qu’il affirme avoir vu dans sa vision.

Junior Lomanga