Home Politique Face au Maroc: La RDC avec un gardien de but titulaire sans club mais impérial au stade des Martyrs

Face au Maroc: La RDC avec un gardien de but titulaire sans club mais impérial au stade des Martyrs

3 min read
0
0

Sauf changement de dernière minute, le sélectionneur de l’équipe nationale de football de la RDC, Héctor Raúl Cúper alignera le gardien Joël Kiassumbwa lors du match aller des barrages des éliminatoires à la Coupe du monde Qatar 2022, ce vendredi 25 mars 2022 face au Maroc. Le portier de 29 ans est sans club depuis plusieurs mois mais présente tout de même plus de garantie que ses doublures.

Depuis son départ de Servette FC en 2021, Joël Kiassumbwa est officiellement sans club. Est-ce une raison pour le sélectionneur des Léopards de le mettre sur le banc? En tout cas, les statistiques plaident en faveur de sa titularisation.

En effet, il n’a encaissé aucun but au stade des Martyrs de Kinshasa depuis le match contre le Gabon en 2019.

Lors de quatre derniers matchs de la RDC contre respectivement le Gabon (0-0) le 14 novembre 2019; l’Angola (0-0) le 17 novembre 2020; le Madagascar (1-0) le 07 octobre 2020 et le Bénin (2-0) le 14 novembre 2021, il s’est fait illustrer par des cleansheets spectaculaires.

En quelque sorte, le stade des Martyrs est devenu son jardin. Sauf que face aux Lions de l’Atlas du Maroc, le dernier rempart des Léopards devra doubler de vigilance pour ne pas encaisser de but.

Par ailleurs, aucun autre gardien parmi les trois sélectionnés par la RDC ne peut prétendre faire mieux que celui qui a reçu sa première convocation par la République Démocratique du Congo en mars 2015.

Ayant évolué au Lucerne U21 (2010-2011), SC Kriens (2011), FC Rapperswill-Jona(2011-2012), FC Wohlen (2012-2017), FC Lugano(2017-2018) et au Servette FC( 2018-2021), Joël Kiassumbwa est un cadre incontestable de l’équipe nationale de la RDC.
Avant de rejoindre la sélection congolaise, il a été sacré champion du monde des moins de 17 ans avec la Suisse.

Lui et les autres Léopards ont 180 minutes pour amener leur pays à une phase finale de la Coupe du monde, 48 ans après la dernière participation congolaise.

Junior Lomanga