Home Politique Fermeture des dépôts clandestins des produits pétroliers : L’Hydro task force vivement attendue dans la commune de Kinshasa

Fermeture des dépôts clandestins des produits pétroliers : L’Hydro task force vivement attendue dans la commune de Kinshasa

5 min read
0
0

L’opération d’identification et de fermeture des dépôts clandestins de stockage des produits pétroliers initiée par le ministère des Hydrocarbures débute ce lundi 28 mars 2022 dans la ville de Kinshasa. Dénommée « Hydro Task force/Kinshasa », elle va, durant six mois, remettre de l’ordre dans le secteur des hydrocarbures mis à mal par des pratiques illicites prohibées par la loi. Ses membres sont les bienvenus dans la commune de Kinshasa où on signale plusieurs dépôts illégaux, notamment au quartier Ngwaka.

Après l’incendie qui s’est déclaré, le 16 mars dernier, au quartier Debonhomme dans la commune de Matete, le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a procédé à la mise sur pied d’une force opérationnelle.

Sa décision se justifie par les risques élevés liés au transport et stockage des produits inflammables dans des installations dépourvues d’infrastructures adéquates pour leur prise en charge.

Si l’attention du public est focalisée sur le quartier Debonhomme où l’Hydro Task force/Kin fait état de trois droits illégaux sur un tronçon de seulement 100 mètres de long, sur l’avenue Bobozo, au nombre desquels figure celui qui s’est récemment enflammé, tuant un jeune garçon de 13 ans, la situation est tout autant grave et dangereuse dans la commune de Kinshasa.

En effet, cette commune héberge plusieurs dépôts de stockage des produits pétroliers. Le comble, des maisons d’habitation situées notamment au quartier Ngwaka servent des dépôts clandestins qui exposent des milliers de familles.

La population disposée à collaborer avec la task force

Des habitants de ce quartier qui ont contacté alternance.cd se disent prêts à collaborer avec les membres de l’Hydro Task force pour les aider à identifier ces dépôts illégaux.

Ils justifient leur décision par le souci d’épargner les occupants des parcelles servant des dépôts clandestins de produits pétroliers au risque d’incendie.

Lire aussi Incendie de Debonhomme : Ngobila boude une instruction sollennelle de Félix Tshisekedi

Par ailleurs, le ministre des Hydrocarbures a également décidé de la mise en place d’une équipe conjointe composée des membres de la brigade nationale des produits pétroliers.

Cette brigade qui interviendra en appui à Hydro Task force/Kinshasa est composée d’un expert de la Direction de l’Inspection du Secrétariat général des Hydrocarbures, un expert de la direction des législations et normes du Secrétariat général des Hydrocarbures, un expert de la Direction de Distribution, transport et stockage, un expert de la division urbaine des Hydrocarbures ville de Kinshasa.

Ils vont mener l’opération d’identification et fermeture des dépôts clandestins de stockage des produits pétroliers avec le concours de la police.

Jean Pérou Kabouira