Home Nation Audit de l’IGF au CGEA: Les syndicalistes dénoncent les dérapages des inspecteurs auprès de Jules Alingete

Audit de l’IGF au CGEA: Les syndicalistes dénoncent les dérapages des inspecteurs auprès de Jules Alingete

11 min read
0
0

Dans une note technique adressée, ce mardi 12 avril 2022, à l’Inspecteur général des finances, Jules Alingete, la délégation syndicale du Commissariat général à l’énergie atomique (CGEA/CREN-K) l’alerte sur la déviation par les inspecteurs dépêchés de leur mission d’audit leur confiée dans cette institution.

En effet, relatant le déroulement des faits ayant conduit au changement du staff dirigeant du CGEA, les syndicalistes rappellent les griefs mis à la charge de l’ancien commissaire général relevé de ses fonctions, Vincent Lukanda, sa contestation du rapport d’audit et les conditions qui ont motivé l’envoi de l’équipe de l’Inspection générale des finances (IGF) au CGEA.

« En date du 15 octobre 2021, le Ministre de la RSIT a institué subsidiairement à l’ordre de mission collectif N°083/CAB.MIN.RSIT/JMK/2021 une commission d’audit administratif et financier au CGEA qui a travaillé du 18 octobre 2021 au 08 décembre 2021. Le rapport de cette commission d’audit a retenu entre autres les griefs ci-après à charge du Prof. LUKANDA, Commissaire Général à l’Energie Atomique en suspension : La désorganisation à volonté de la gestion administrative et financière, tant à la Direction Générale qu’à l’Antenne Provinciale du Katanga par l’absence d’un cadre organique ; L’absence des prévisions budgétaires en recettes propres, la mauvaise tenue des documents comptables et l’inexistence du plan de trésorerie et de décaissement ; La signature unilatérale d’un contrat de trois (3) ans d’un montant de 450.000 USD avec le service d’entretiens BOPETO, société non autrement identifiée sur le plan juridique, alors que le CGEA dispose bien d’un service d’entretien ; Une désorganisation délibérée du service de comptabilité, en laissant la Chargée des Finances de l’Antenne de Katanga assumer à la fois, comme Caissière, Comptable, Trésorière et Chargée des achats, faisant d’elle en même temps juge et partie d’une part, et d’autre part, en mettant hors circuit des finances le Directeur Administratif et Financier et le Comptable de la Direction Générale et en traitant directement avec le caissier pour certaines sorties des fonds ; etc. », décrivent les syndicalistes dans leur note explicative à Jules Alingete, en démontrant que ce sont ces griefs qui ont conduit à la suspension puis au limogeage du professeur Vincent Lukanda et son remplacement par le professeur Thierry Tangou Tabou.

En ce qui concerne la motivation de la présente mission de l’audit de l’IGF au CGEA, la délégation syndicale mentionne : « En date du 07 Janvier 2022, le Cabinet du Président de la République a accusé réception de la copie de la lettre n°0952/MIN.RSIT/CAB.MIN/JMK/2021 du Ministre de la RSIT, relative à l’Audit administratif et financier au CGEA. L’accusé de réception précise que la Haute Hiérarchie recommande pour des raisons d’impartialité et d’indépendance, le déploiement d’une mission neutre de l’Inspection Générale des Finances (IGF) pour réaliser ce travail d’audit. C’est à ce titre que l’IGF a été mise à contribution en vertu de ses attributions, pour réaliser la contre-expertise du travail d’audit diligenté par Son Excellence Monsieur le Ministre de la RSIT ».

Les syndicalistes indiquent que le CGEA a reçu, le 28 mars dernier, l’équipe de la mission de l’IGF composée de l’Inspecteur Général des Finances LUNOKI BALUEKA (Chef de mission), et des Inspecteurs des Finances NGOY BOYOO et MIKOSO WA MIKOSO NINO, muni d’un ordre de mission N°88/PR/IGF/IG-CS/JAK/BEP/GKS/2022 du 21 mars 2022 signé par l’Inspecteur Général des Finances-Chef de Service, M. ALINGETE KEY Jules, pour réaliser une mission officielle au sein du  CGEA ayant pour objet général de : Procéder à l’exécution de la Réquisition d’informations n°1219/RMP.7343/PG.023.b/KIT/2021 du 07 mars 2022 du Parquet Général près de la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete ; Et de procéder au contrôle de gestion du CGEA.

Ils signalent qu’une mission de l’IGF est déjà passée au CGEA en 2018 et avait produit un rapport intitulé « Feuille d’observations définitives relatives à la gestion du Commissariat Général à l’Energie Atomique pour la période allant de Janvier 2014 à Mars 2018 » et assorti des recommandations relatives à la bonne gestion administrative et financière.

« De l’analyse des faits sus évoqués, il ressort curieusement sur terrain que la présente mission d’audit se focalise sur une période de très courte donnée, soit le premier trimestre de l’année en cours, qui en réalité ne va pas permettre d’aboutir à la contre-expertise tant souhaitée par le Cabinet du Chef de l’Etat. Ainsi, une telle démarche amène le syndicat à s’interroger fondamentalement sur l’impartialité et la fiabilité de la présente mission en exercice ? Ne serait-elle pas une mission téléguidée qui cherche à enfoncer l’actuel Comité de Gestion et Son Excellence Monsieur le Ministre de la RSIT et finalement blanchir le Commissaire Général à l’Energie Atomique déchu ? », s’interroge la délégation syndicaliste en constatant avec regret que l’actuelle mission de l’IGF qui est sur terrain au CGEA évite intentionnellement d’auditer la période pour laquelle les griefs ont été clairement établis à charge du Commissaire Général déchu, Vincent Lukanda, soit de 2018 à 2021 ; travail pourtant demandé par la Haute Hiérarchie du pays et qui justifie sa présence au CGEA.

Les syndicalistes en appellent impérativement et urgemment à l’intervention de l’IGF Jules Alingete, en vue de recadrer ses inspecteurs pour garantir une fin heureuse de ladite mission, qui mettra tout le monde d’accord quant à ses conclusions.

Jean Pérou Kabouira