Home Nation RDC: La LINA dévoile son programme d’activités annuel et dit non au tribalisme

RDC: La LINA dévoile son programme d’activités annuel et dit non au tribalisme

10 min read
0
0

Le Comité fédéral de la Ligue Nationale des Anamongo(LINA) ville de Kinshasa affiche complet. Ses vingt-quatre membres ont été installés officiellement le 17 avril 2022, en marge de la cérémonie d’échange des voeux organisée sur l’avenue de l’enseignement.

Plusieurs personnalités Anamongo dont des députés nationaux, sénateurs, le ministre d’État, ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando et tant d’autres ont pris part à cette cérémonie présidée par le Vice- Président et Coordonnateur du Comité Fédéral, le Générale Jean-Pierre Ondekani, en présence du Président de la LINA, Barthélémy Okito Oleka.

Invité à prendre la parole en sa qualité de notable Anamongo, Guy Loando a réitéré sa promesse de financer, pour le compte de la Fondation Widal dont il est l’initiateur, une maison de culture pour les Anamongo à Kinshasa. Cette maison de culture, a-t-il expliqué en substance, sera un lieu de référence pour la culture Anamongo dans la capitale congolaise.

Le ministre d’État à l’Aménagement du territoire a félicité le bureau fédéral ville de Kinshasa de la LINA dirigé par Espérant Intole, Directeur à la RVA, et lui a sollennellement rassuré qu’il bénéficiera de son soutien total et de celui de la Fondation Widal.

Il a exprimé tout son attachement à la communauté culturelle Anamongo, et a paraphrasé le Président de la LINA, qui a l’habitude de répéter que les Anamongo représente 33% de la population congolaise.

Pour Guy Loando, cette famille dont les membres occupent les provinces notamment du Sankuru, Maï-Ndombe, Maniema, Équateur, Tshopo, Tshuapa et Kasaï est grande.

Engagée pour la réussite du retour des reliques de Lumumba

Dans son discours, le Président national de la LINA, Barthélémy Okito Oleka, a dévoilé les grandes lignes du programme de cette grande communauté au cours de l’année 2022 en cours.

Il a énuméré au premier point, l’implication et l’engagement de la LINA pour la réussite de la cérémonie du retour des reliques de Patrice Emery Lumumba et, l’implication pour la consécration par le Pape d’un fils Anamongo, en l’occurrence Isidore Bakandja, au titre de Bien-heureux.

Deuxièmement, il a annoncé que la Fédération de la Tshopo a accepté d’accueillir au cours de cette année 2022, le congrès de la LINA, dans la ville de Kisangani.

Au troisième point, Barthélémy Okito Oleka s’est engagé à revitaliser les activités de tous les organes de la LINA, notamment le Comité directeur, le Comité exécutif, la Communauté des bases et le Conseil national des sages (CNAMO).

Au quatrième point, il a indiqué que la LINA envisage sérieusement d’installer au cours de cette année, ses comités fédéraux à Kindu (Maniema), Tshikapa( Kasaï), Mbandaka (Équateur) et à Inongo (Maï-Ndombe).

Au cinquième point, le président de la LINA a annoncé que la communauté qu’il dirige se donne la mission de réussir à faire décorer cinq dignes fils Anamongo, à titre posthume, pour leur bravoure. Il s’agit de Joseph Okito, un originaire du village Okitodimba dans la province du Sankuru, Maurice Mpolo, Kisase Ngandu, Boimbo et Bakandja.

A l’en croire, la LINA compte également promouvoir des projets productifs et rentables pour les communautés Anamongo.

Au sixième point, Barthélémy Okito a fait remarquer que la LINA s’organise pour se rassurer que les anciens gouverneurs des 4 provinces Anamongo concernées par les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs prévues en mai prochain seront remplacés par quatre autres dignes fils Anamongo compétents.

D’ailleurs, cinq parmi les candidats gouverneurs de ces provinces ont assisté à la cérémonie d’installation des membres du comité fédéral de la LINA ville de Kinshasa.

La LINA dit non au tribalisme

Actualité obligeant, le Président de la LINA s’est prononcé sur la question du tribalisme, remontée sur le devant à la suite du contentieux entre les ressortissants du Kasaï et la population du Grand Katanga.

A ce sujet, Barthélémy Okito a surpris les journalistes qui l’ont interrogé, en révélant qu’il avait envoyé des notabilités auprès du feu Étienne Tshisekedi et celles du Grand Katanga auprès de l’ancien Chef de l’Etat Joseph Kabila, alors au pouvoir, pour entamer le processus de réconciliation véritable entre les Kasaïens et les Katangais.

ll a laissé entendre que les deux personnalités avaient désigné respectivement Bruno Tshibala et Dr Félix Kabange Numbi, comme points focaux et qu’ Étienne Tshisekedi avait convenu avec Joseph Kabila qu’ils allaient lancé véritablement la réconciliation à son retour au pays. Malheureusement, c’était le dernier voyage pour le Sphinx de Limete, la mort l’ayant trouvé pendant ce déplacement.

Qu’à cela ne tienne, la LINA exhorte les communautés du Kasaï et celles du Grand Katanga à vivre ensemble dans la paix et dans le respect mutuel. Il leur rappeler qu’elles constituent une seule famille car étant issues d’un ancêtre commun, Ilunga Mbidi.

La soirée s’est clôturée par un cocktail sous l’ambiance de la musique du groupe René Lokwa de Mabele Elisi et folklorique tetela d’Alexis pena Djamba du Sankuru.

RD44