Home Politique Diplomatie: Kinshasa pousse les organisations internationales à accentuer la pression sur le Rwanda

Diplomatie: Kinshasa pousse les organisations internationales à accentuer la pression sur le Rwanda

4 min read
0
0

Face à l’agression de la République Démocratique du Congo par les terroristes du M23 et leurs alliés Rwandais, la réplique du gouvernement congolais est à la fois militaire et diplomatique. Alors que les FARDC multiplient les victoires sur les agresseurs, Kinshasa coince Kigali au plan diplomatique.

C’est dans ce cadre que le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo a fait récemment le déplacement de Luanda où il s’est entretenu avec le médiateur désigné de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL), le président angolais Joao Lourenço. En attendant le go du médiateur, le Chef de l’État a lancé une véritable offensive diplomatique auprès de la communauté internationale. Objectif : pousser la communauté internationale à accentuer la pression sur le Rwanda.

« Notre combat contre l’agression de la RDC par le Rwanda se mène tant sur le terrain des opérations militaires que sur le plan diplomatique. Dans ce cadre, nous avons le devoir de donner aux décideurs internationaux les informations les plus vraies et correctes face aux allégations mensongères de nos agresseurs pour justifier leurs crimes», a expliqué le Chef de la diplomatie congolaise sur RFI.

Lire aussi La Commission des Affaires étrangères du Sénat Américain condamne le soutien du Rwanda au M23

Christophe Lutundula Apala a relevé que c’est à cette fin qu’il a reçu en début de semaine des ambassadeurs membres du Conseil de Sécurité de l’ONU et recevra bientôt ceux des organisations sous régionales dont la RDC est membre, notamment la CEEAC, la SADC, la CIRGL et la Communauté d’Afrique de l’Est.

« Nous attendons de la Communauté internationale qu’elle applique les règles du droit international et sanctionne en conséquence cette agression conformément à la Charte des Nations Unies », a-t-il précisé.

Entre temps, le Conseil Supérieur de la Défense a, à l’issue de sa réunion du mercredi 15 juin, décidé de suspendre tous les protocoles d’accord, accords et conventions signés avec le Rwanda.

J. Lomanga