Home Culture Concert de Wenge Musica 4X4: Des FARDC avec de lance- roquettes au Stade des Martyrs

Concert de Wenge Musica 4X4: Des FARDC avec de lance- roquettes au Stade des Martyrs

4 min read
0
1
banniere anniversaire scoop

Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo assume parfaitement sa réputation de ville de jouissances, ce jeudi 30 juin 2022. Alors que le pays commémore le 62 ème anniversaire de son indépendance et enterre la relique de son Héros national, Patrice Emery Lumumba, les musiciens du clan Wenge Musica 4×4 livrent un concert dit de réconciliation au stade des Martyrs.

À quelques heures du début de cette production historique, JB Mpiana, l’une des têtes de gondole du groupe, a posté sur Facebook une vidéo de lui aux côtés des éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) lourdement armés. « La sécurité sera assurée. Ici nous sommes avec des FARDC…Rien à dire. La balance déjà, vous-même vous voyez », explique-t-il.

Capture d’écran

La vidéo de 15 secondes choque tant par sa forme que par son contenu. La raison?- Dans un contexte où l’armée se bat contre les terroristes du M23 et leurs alliés rwandais dans l’Est, il est irrationnel de mobiliser des militaires et de la logistique pour assurer la sécurité d’un événement culturel en lieu et place des éléments de la police nationale congolaise.

Lire aussi Musique : Félix Wazekwa recycle de classiques de JB Mpiana, Werra Son et Nyoka Longo dans une seule chanson

Capture d’écran

Pour une certaine opinion, ce concert dont les organisateurs auraient accepté de verser 40% des recettes aux victimes de la guerre de l’Est ne reste pas moins un évènement commercial. A ce titre, estiment des analystes, on ne devrait pas lui donner un caractère politique et officiel.

Lire également Musique: Héritier Watanabe mi-Tshisekedi, mi-Kabila

Malheureusement, la production de JB Mpiana, Werra Son et leurs collègues du Wenge 4×4 pourra être retransmise gratuitement en direct à la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC). Cette décision aurait été prise par le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya.

« Rien de surprenant quand on sait que ce dernier est plus à l’aise dans la peau de maître de cérémonie ou de chargé de l’événementiel que dans celle de porte-parole du gouvernement », se désole un Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication.

Junior Lomanga