Home Provinces Lomami : Jonathan Kitumbika passe au peigne fin le gouvernement Nathan Ilunga et lui prodigue des conseils

Lomami : Jonathan Kitumbika passe au peigne fin le gouvernement Nathan Ilunga et lui prodigue des conseils

8 min read
0
0
banderole scoop bon
fardc 1 min

Les defis sont énormes. La population croupit dans la pauvreté extrême. Pas d’électricité, ni d’eau potable, moins encore des infrastructures routières adéquates. C’est le visage que montre la province de Lomami que gouverne actuellement Nathan Ilunga Numbi.

Après la promulgation du gouvernement provincial, le 11 juillet dernier, Jonathan Kitumbi, politologue et Assistant à l’Université de Kabinda, est sorti de son silence pour exprimer ce qu’il pense. Tout en saluant le nouveau gouvernent provincial, il a au cours d’un entretien téléphonique, invité le Gouverneur Nathan Ilunga à montrer ce qu’il est capable de faire durant son mandat, notamment en travaillant sans relâche pour sortir la province de Lomami d’énormes difficultés.

« Je demanderai au nouveau Gouverneur de la Lomami d’être éveillé et être un homme de terrain pour parvenir à persuader les Lomamiens. Mais, aussi de se mettre debout pour essayer de suivre l’exercice du pouvoir par chacun d’entre les nominés », a déclaré Jonathan Kitumbika.

De la grandeur d’esprit

Il estime que les choix faits par Nathan Ilunga sur les fils et filles de la Lomami résidant dans province, contrairement au précédent gouvernement, sont riches en enseignements.

«  Nous saluons cette grandeur d’esprit parce que 80% de nouveaux ministres nominés sont des gens qui sont trouvables localement à Kabinda. C’est un élément de différence d’avec le gouvernement sortant, celui de Silvain Lubamba Mayobo, où on a vu les gens venir de Kinshasa. C’est un point positif », a-t-il reconnu.

Réagissant, par ailleurs, par rapport à la compétence de ces nouveaux ministres provinciaux, ce politologue et assistant à l’Université de Kabinda pense que ‘’ça serait allé vite en besogne que de commencer déjà à apprécier les compétences de X ou Y, alors qu’ils ne sont même pas entrés en service. Nous attendons voir le gouvernement amorcer le travail, parce qu’à entendre les gens parler, le présent gouvernement est taxé du gouvernement des warriors, et nous attendrons que ces warriors commencent le travail, et c’est cette fois là que l’on pourra émettre un point par rapport à la compétence’’.

En outre, définissant la méritocratie comme le fait de mériter la confiance de l’autorité, et aussi le fait d’être capable de répondre aux attentes de la population, ainsi que sur les ministres qui étaient dans le précédent gouvernement et qui se trouvent dans celui de Nathan Ilunga, Jonathan Kitumbika indique que : partant de deux ministres qui ont été reconduits, cela voudrait dire, qu’en langage politique, ces derniers se sont distingués dans le gouvernement passé.
Ce qui, de son point de vue, leur a valu la reconduction.

Lire aussi Instabilité des institutions provinciales : Vers la dissolution des Assemblées provinciales du Sankuru et du Haut-Lomami

Quant aux ministres qui viennent de faire leur entrée, il pense, leur nomination n’a pas respectée le parcours académique de chacun par rapport aux secteurs ministériels.

À ce propos, Jonathan Kitumbi soutient que s’il faut lier la compétence au poste qu’occupera chaque ministre, alors dans ce cas, la méritocratie n’est nullement de mise.

« Vous trouverez qu’il y a des juristes qui sont devenus aujourd’hui ministres des lTPR, etc. cette fois là, on n’a pas lié la compétence aux exigences du poste », fustige-t-il.

JN

Lomami : Voici le gouvernement nathan Ilunga

  1. Elie Mulombo Mbwembwe : Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation, Coopération interprovincial, Justice et Affaires Coutumières;
  2. Kasongo Tshimankinda Jean Louis : Ministre du Budget, Mlan, Aménagement du territoire et PTNTIC;
  3. Tshite Lokombe Timothée : Ministre de l’Economie et Finances;
  4. Kishi Kembe Louis : Ministre des ITPR, Transcom, Urbanisme et Habitat;
  5. Ngongo Mudimbi Sylvain : Ministre en charge des Forêts, Environnement, Tourisme, Développement Rural et Développement Durable;
  6. Tshibangu Ilunga Trésor : Ministre des Hydrocarbures, Mines, Energie et Ressources Naturelles ;
  7. Mbuyi Tshihata Jean Baptiste : Ministre de la Santé, Affaires Humanitaires, Emploi et Prévoyance Sociale ;
  8. Lumbu Kayembe Martine : Ministre de la Fonction Publique, Affaires sociales, Genre, Femme et Familles;
  9. Kambale Lubanda Simon-Pierre : Ministre de l’EPST;
  10. Pascal Mulumba Kalenda: Ministre de la Jeunesse, Communication, Sports et Loisir, Culture et Arts, Entrepreneuriat et Relations avec l’Assemblée provinciale et Porte-parole du gouvernement provincial.
  • Commissaire Général chargé de l’Agriculture, Pêche, Elevage, Petites et Moyennes Entreprises: Muehu Makadi Constantin;

-Secrétaires exécutifs:
-Kidianga Miteo Mike
-Kalume Katshanga Jules.