Home Société L’incendie de l’immeuble de l’ex-Onatra attire l’attention du gouvernement sur le Secrétariat général à l’économie nationale

L’incendie de l’immeuble de l’ex-Onatra attire l’attention du gouvernement sur le Secrétariat général à l’économie nationale

4 min read
0
0
fardc 1 min

Longtemps abandonné dans un état piteux, le Secrétariat général à l’économie nationale peut désormais espérer être au centre de l’attention du gouvernement. Ses cadres et agents devraient peut être remercier l’incendie qui a ravagé une partie de l’immeuble de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP-Ex-Onatra), qui leur servait depuis plusieurs années de locaux.

Alors que l’ampleur des dégâts et la cause du drame ne sont pas encore connues, le gouvernement promet de doter le Secrétariat général à l’économie nationale d’un siège provisoire et envisage sérieusement la construction d’un siège définitif.

La promesse a été annoncée par le Vice-premier ministre, ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, qui s’est rendu à l’immeuble de l’ex-Onatra pour prélever l’ampleur des dégâts.

« Je suis d’abord venu pour réconforter et exprimer au nom du Premier ministre chef du gouvernement, toute notre solidarité et notre compassion aux agents et fonctionnaires de l’administration de l’économie. Ce qui s’est passé ici est un drame terrible qui mérite d’être bien géré par le gouvernement de la République », a-t-il indiqué.

Il a annoncé que le gouvernement de la République envisage de doter rapidement le Secrétariat Dénéral à l’économie d’un siège provisoire en attendant la réhabilitation de l’immeuble de l’ex-ONATRA.

« J’ai clairement indiqué que toutes les dispositions, évidemment, seront prises pour leur relogement. D’abord des dispositions transitoires rapides, ensuite des dispositions pour examiner la possibilité de doter une fois pour toutes cette administration d’un immeuble autonome. Toutes les dispositions seront prises pour la réhabilitation de l’immeuble », a précisé le Vice-premier ministre, ministre de la Fonction publique.

En attendant la concrétisation de cette promesse, d’aucuns pensent que le gouvernement a abandonné le Secrétaire Général à l’économie nationale.

« Sinon, explique un agent dudit Secrétariat, on aurait pas dû attendre un incendie pour faire la promesse de doter une administration, l’une des plus importantes du pays, de son propre siège social alors que des administrations moins importantes détiennent leurs propres sièges ».

Junior Lomanga