Home Politique Baromètre du Gouvernement : Voici le Top 10 des Ministres de juillet (Les Points)

Baromètre du Gouvernement : Voici le Top 10 des Ministres de juillet (Les Points)

17 min read
0
0
fardc 1 min

Par Sondage Les Points

Environ 59,5 % des congolais se disent satisfaits de l’action du gouvernement au cours du mois de juillet dernier. Ce chiffre a régressé de 5,5 points par rapport au mois de juin où il s’est situé à 65 %. La faute, d’après les personnes interrogées, à la chute de Bunagana et aux tensions consécutives aux manifestations anti-Monusco.

Dans la cotation sectorielle des membres de l’exécutif, le Ministre d’ Etat, ministre du Budget, Aimé Boji Sangare se maintient en tête du classement des membres du gouvernement les plus actifs. C’est le résultat de notre baromètre mensuel de juillet 2022.

Avec 70% de bonnes opinions, il est le premier du top 10 dans lequel se trouvent, en deuxième et en troisième position, les Ministres Aimé Molendo Sakombi des Affaires foncières et Patrick Muyaya de la Communication et Médias. Les quatrième et cinquième places sont occupées par Pius Muabilu Mbayu de l’urbanisme et habita et Christophe Lutundula Apala Pen’Apala, Vice-premier ministre des Affaires étrangères.

Leur collège des Affaires Foncières a enregistré une hausse de 5% pour passer de 63% à 68% d’opinions favorables. Le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, a enregistré une importante progression en passant de la cinquième position le mois de juin 22 (58%) à la troisième place avec 66%, soit une augmentation de 8 points alors que le Ministre de l’Urbanisme et Habitat Pius Muabilu Mbayu connaît la plus forte montée, de la neuvième place à la quatrième, avec 64% d’opinions favorables, soit un accroissement de 12% comparativement au mois de juin dernier.

Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala recule de la quatrième à la cinquième place malgré ses 63%, soit une augmentation de 3 points par rapport au mois de juin.

De son côté, Jean-Pierre Lihau, Vice-premier ministre, ministre de la Fonction publique, Modernisation de l’Administration et Innovation des services à perdu trois places mais a gagné 1 point et se retrouve à la cinquième place avec 62% d’opinions favorables.

Le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu fait son entrée dans le baromètre du mois et se positionne à la sixième position avec 57% d’opinions favorables alors qu’Eve Bazaiba, Vice-premier ministre, Ministre de l’Environnement et Développement durable régresse à la septième place avec 56% d’opinions favorables, soit 1 point de moins par rapport au mois de juin.

Julien Paluku, Ministre de l’Industrie régresse d’une place avec le même pourcentage (54) tandis que Nicolas Kazadi des Finances ferme la manche avec m 50% d’opinions favorables et connaît un accroissement de 3 point.

Il se dégage également de cette enquête menée du 27 au 30 juillet à travers la ville de Kinshasa par Sondage Les Points et Le Pélican, que les congolais, dans une écrasante majorité ( 84% des répondants), sont inquiets de la détérioration de la situation sécuritaire dans l’Est. Toutefois, environ 33% se disent satisfaits des efforts fournis par le gouvernement pour améliorer la situation sociale de la population.

1. Aimé Boji

Le ministre d’Etat, Ministre du Budget, Aimé Boji Sangare a convaincu 70% des congolais au mois de juillet. Ses intenses activités dans son secteur, notamment l’alignement rapide des nouvelles unités sur la grille de la paie; la poursuite du processus d’élaboration du budget 2023; la signature de la convention sur la pris en charge des soins de santé et frais funéraires des agents de l’Etat ainsi que leurs familles, sont entre autres actions qui ont convaincu la population.

2. Molendo Sakombi

Le Ministre des Affaires Foncières poursuit sur sa lancée. Avec 68% d’opinions favorables, il est mieux côté dans l’opinion publique essentiellement à cause des progrès réalisés dans le secteur foncier congolais. Les répondants notent qu’en juillet dernier, il a été pêcher les investisseurs kényans à l’occasion d’un forum organisé à Nairobi par la Chambre de commerce RDC-Kenya.
Molendo Sakombi a rassuré les hommes d’affaires kenyans que « le document de politique foncière nationale et la nouvelle Loi foncière ont été élaborées pour bien sécuriser les investissements ».
Il a mis en exergue des avantages énormes en faveur des opérateurs économiques grâce aux réformes entreprises.
A cela s’ajoute l’augmentation des recettes de son ministère dont la tendance se poursuit depuis 2019.

3. Patrick Muyaya

Le Ministre de la Communication et Médias a séduit 66% des congolais en juillet. Ces congolais notent avec satisfaction que Patrick Muyaya a relevé le défi de la mise en application des recommandations des états généraux de la Communication et Médias, notamment en publiant la liste des médias audiovisuels. Ce, en faveur de l’adoption de la feuille de route au cours de la quatrième session ordinaire du Comité de suivi des recommandations des états généraux de la Communication et Médias. Les personnes interrogées soutiennent que désormais, le processus de toilettage de l’espace médiatique congolais a atteint la phase du non retour.
Aussi, 6 congolais sur 10 estiment que Patrick Muyaya a réussi le pari de la communication du gouvernement. Ceux qui sont de cet avis évoquent la brillante communication offensive du Porte-parole du gouvernement, qui a imposé son rythme grâce aux briefings.

4. Pius Muabilu

La lutte contre la prolifération à Kinshasa des stations services, en collaboration avec le ministère des Hydrocarbures est une des grandes réalisations phares du Ministre d’État, Ministre de l’Urbanisme et Habitat, Pius Mwabilu, en juillet dernier.
Les répondants, soit 65% qui lui sont favorables, notent qu’en dehors du contrôle sur la conformité, le Ministre d’État à l’Urbanisme et Habitat a porté un regard sur des autorisations de construction délivrées. Ce, dans le souci de mettre fin définitivement à l’anarchie qui s’est installée dans la construction ou l’érection des stations services.
La mise en place des grandes Structures et Etablissements Publics qui permettrons à l’Etat de construire des logements sociaux et abordables pour la population. Ces établissements vont générer non seulement beaucoup d’emplois sur l’ ensemble du pays, mais aussi et surtout pour le troisième établissement, freiner les constructions anarchiques en mettant l’ordre et la discipline dans l’ octroi des permis de construire. Ces trois établissements à savoir l’Acoprim (Agence congolaise pour la Promotion Immobilière qui remplace l’ONL), le FONHAB ( le fonds national de l’ habitat ) et Le Gupec ( le guichet unique pour l’obtention du permis de construire ).

5. Christophe Lutundula Apala

Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula Apala a décidément mis l’opinion publique congolaise sur son dos. Avec 63% d’opinions favorables, il a été le cinquième ministre le plus actif en juillet. Les congolais qui sont de cet avis soulignent avec admiration qu’il a conduit avec succès les discussions de la commission permanente mixte RDC-RWANDA, en Angola, autour de la question de la crise avec le M23. Cette commission a notamment recommandé le déploiement rapide de la force régionale pour traquer les forces négatives qui pullulent dans l’Est de la République Démocratique du Congo.
Le chef de la diplomatie congolaise est aussi apprécié pour l’ordre qu’il a réussi à remettre au sein de l’appareil diplomatique congolais à la suite de la 12 ème Conférence diplomatique.

6. Jean-Pierre Lihau

Le Vice-premier ministre, Ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau, a séduit 62% des congolais en juillet dernier. Ses administrateurs notent à son actif, la poursuite de la réforme de l’Administration publique et soulignent qu’il a été très actif le mois dernier.

A son actif, ils ont retenu entre autres, la solution apportée à la problématique d’identification biométrique des agents en vue d’une meilleure maîtrise des effectifs ; La question de la retraite avec à la clé l’accélération de départ de retraité dès ce mois d’août ; la question du rajeunissement du personnel administratif vieillissant ainsi que la question de l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de l’État etc.

Les autres membres du gouvernement qui ont marqué l’opinion sont entre autres, Didier Budimbu des Hydrocarbures (57% d’opinions favorables) essentiellement pour le lancement des appels d’offre de la vente des blocs pétroliers et gaziers ; Eve Bazaiba, Vice-premier ministre, ministre de l’environnement et développement durable (56% d’opinions favorables) pour ses efforts visant à la protection de l’environnement en RDC; Julien Paluku de l’Industrie ( 54% d’opinions favorables); et Nicolas Kazadi des Finances (50%) d’opinions favorables.

Sondage Les Points