Home Nation Autonomisation de l’Observatoire Volcanologique de Goma: Pari réussi pour José Mpanda

Autonomisation de l’Observatoire Volcanologique de Goma: Pari réussi pour José Mpanda

7 min read
0
0
fardc 1 min

Il est très actif, très productif et les résultats de son travail sont palpables. Le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique, Me José Mpanda Kabangu multilplie des actions positives en faveur des structures sous sa tutelle.

Après un passage la semaine dernière à Yangambi, dans la province de la Tshopo pour organiser le cadre devant abriter les travaux préparatoires de la Cop 27, où il a doté les agents de Institut National pour l’Etude et la Recherche Agronomique (INERA) d’une jeep Toyota Land Cruiser 4×4 pour faciliter leur mobilité, il a mis le cap sur la province du Nord-Kivu.

Lire à ce sujet COP27: José Mpanda prépare le terrain aux experts des travaux préparatoires à Yangambi

A Goma, il est allé palper du doigt l’effectivité du fonctionnement des équipements fournis par le Gouvernement Sama Lukonde, sur fonds propres, à l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) pour son autonomisation.

A son arrivée à la tête de ce ministère négligé, il avait pris l’engagement d’y laisser des empreintes indélébiles. Il avait, à titre illustratif, estimé scandaleux pour la souveraineté de la RDC, que le contrôle et la surveillance de la vie des volcans Nyirangongo et Nyamulagira, depuis tous les régimes qui se sont succédés, soient assurés par un serveur placé à Luxembourg, en Europe, sous la gestion du Centre Européen de géodynamique et de séismologie(ECGS).

Lire aussi L’OVG blindé pour une gestion efficace des risques volcaniques : Mission accomplie pour José Mpanda à Goma

Ambitieux, le Warrior José Mpanda avait fait de l’autonomisation de la gestion de l’OVG l’une de ses priorités.

Moins de trois ans plus tard, et avec le peu de moyens financiers alloués à son ministère, il a relevé ce défi.

Chapeau bas à Félix Tshisekedi

Samedi 6 août 2022, le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique a constaté de ses propres yeux que les équipements nécessaires dont l’OVG avait besoin et lui fournis par le gouvernement de la République sur fonds propres, sont bel et bien installés et opérationnels . En plus, ils sont manipulés par des congolais, ce qui met définitivement fin à la dépendance vis-à-vis de l’ECGS de Luxembourg.

Explication du docteur Georges Mukonga, chef de département de séismologie à l’OVG:
« Nous avons un nouveau réseau. Il y a quelques années, on avait un réseau qui était complètement contrôlé par l’extérieur, s’il faut citer le Benelux. Actuellement, nous avons un réseau totalement congolais, administré par les Congolais et conçu par les Congolais. On n’est plus dans l’ancien réseau qui s’appelait KV Kivu Seismological Network. Actuellement c’est Gomavolcanoes servatory seismological Network. Bientôt nous allons l’enregistrer à la fédération internationale des séismographes digitaux pour que ça soit reconnu internationalement. Nous avons l’indépendance totale ».

Émerveillé, Me José Mpanda a jeté des fleurs au Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, qui accorde toujours une attention soutenue aux désidératas de ses ministres, quand ceux-ci sont pour les intérêts du peuple.

Lire également Harmonisation des relations entre le CGEA et le CNPRI: Les décisions de José Mpanda font le bonheur du personnel

Encouragé par cette action qui vient s’ajouter aux nombreuses autres qui s’inscrivent dans la ligne droite de ses efforts de viabilisation de tous les centres et instituts de recherche sous sa tutelle, le Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation technologique a visité durant son passage dans l’Est du pays, le Comité National pour la Protection contre les rayonnements ionisants (CNPRI/Goma), le Commissariat Général à l’Energie Atomique(CGEA/Goma), l’Institut Géographique du Congo/Goma et Bukavu, l’INERA/Mulungu au Sud-Kivu et le Centre de Recherche en Sciences Naturelles (CRSN/Lwiro) au Sud-Kivu.

Dans tous ces instituts et centres de recherche, il a échangé avec les responsables et fait le suivi de ce qui était prévu pour leur viabilisation.

Junior Lomanga