Home Nation Le bâtisseur José Mpanda retape l’IGC/Kisangani

Le bâtisseur José Mpanda retape l’IGC/Kisangani

5 min read
0
0
fardc 1 min

Le siège de l’Institut Géographique du Congo(IGC) Kisangani, dans la province de la Tshopo, a revêti sa plus belle robe, mieux une nouvelle robe. La réhabilitation du siège de cet établissement public porte la signature du Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation technologique que dirige Me José Mpanda Kabangu.

Il ne s’agit pas d’un prêt ou d’une aide extérieure. Non. Le ministre de tutelle a puisé dans le quota de moins d’un pourcentage du budget national alloué au Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation technologique pour réhabiliter l’Institut Géographique du Congo.

Cet ouvrage retapé vient s’ajouter à la longue liste des infrastructures de centres et instituts de recherche construites ou réhabilitées depuis que Me José Mpanda Kabangu dirige le Ministère de la Recherche Scientifique et Innovation technologique.

Et, ce n’est pas tout car, l’IGC/Kisangani va bientôt rentrer en possession de son espace spolié par des tiers sur lequel sera érigé des immeubles modernes pour le bien être des agents. Là aussi, c’est grâce à l’implication de l’autorité de tutelle qui, d’une part, a réussi à obtenir du Conseil des Ministres du 18 mars dernier, la décision de soumettre au partenariat public-privé (PPP) le projet de sa modernisation et, d’autre part, a arraché auprès des instances judiciaires provinciales de la Tshopo, la décision de la reprise de ce terrain au profit de l’IGC.

Un bilan élogieux

Dans son élan de reconstruction des infrastructures de son secteur, José Mpanda a transformé plusieurs centres et Instituts de recherche à Kinshasa et dans les provinces. D’autres sont en phase de reconstruction. C’est le cas de l’Institut de recherche en sciences de santé (IRSS) à Kinshasa et de son hôpital Mabanga de Yolo, en cours de démolition pour la construction d’un nouveau bâtiment avec l’appui financier de la Fondation Denis Nyakeru Tshisekedi, pour l’hospitalisation des malades anémiques.

Lire aussi Immeuble du gouvernement : La CGIG fait la honte

Toujours sous l’impulsion de Me José Mpanda, les travaux de construction de l’Immeuble de trois niveaux du Conseil national pour la protection contre les rayonnements ionisants (CNPRI) vont bon train sur son site de Funa. Mêmement pour le Centre de recherches géologiques (CRG) dont également les travaux de construction de son immeuble de trois niveaux sur le site de l’Université de Kinshasa, avancent bien.

La liste s’allonge avec
la modernisation grâce au Partenariat public-privé, du Centre de recherche en sciences humaines (CRESH), Centre de recherche agro-alimentaire (CRAA/Lubumbashi), Centre de recherche en sciences naturelles (CRSN/Lwiro), Centre de recherche en hydrobiologie (CRH/Uvira) ainsi que certains sites de l’Institut national pour l’étude et la recherche agronomiques (INERA).

Avec ces réalisations, rien que dans le volet des infrastructures, le Warrior José Mpanda est sans doute l’un des ministres du gouvernement Sama Lukonde les plus prolifiques. Les chiffres ne trompent pas.

RD44