Home Nation Peine de mort requise contre des militaires congolais poursuivis pour la mort de deux Chinois en RDC

Peine de mort requise contre des militaires congolais poursuivis pour la mort de deux Chinois en RDC

3 min read
0
0
fardc 1 min

Onze personnes dont deux colonels des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) encourent la peine capitale dans le dossier du meurtre, en mars dernier, de deux ressortissants chinois dans une mine dans le Nord-est. Elles sont jugées par la Cour militaire de l’Ituri.

A l’audience du lundi 26 septembre 2022, le Procureur a requis la peine de mort contre les colonels Mukalenga Shendeko et Kayumba Sumaili ainsi que neuf de leurs co- accusés dont deux sont en fuite.

Une peine de 12 mois de prison a été requise contre un autre soldat, Éric Ezwa. Les incriminés ont, d’après le Procureur, organisé et planifié l’attaque contre le convoi des Chinois, le 17 mars 2022, dans le territoire d’Irumu, en Ituri, dans le but de récupérer 4 lingots d’or et 6.000 dollars transportés par les victimes.

« Suivant les interrogatoires, les témoignages, la confrontation, a dit le colonel Kumbu Ngoma lors de l’audience, l’accusation note que les colonels Mukalenga Shendeko et Kayumba Sumaili sont les auteurs intellectuels de ce crime ayant occasionné la mort de deux sujets chinois .»

Il a précisé qu’« ils ont associé huit militaires dont deux en fuite et un civil ». Ce qui fait au total douze personne dont un civil, deux colonels et neuf soldats, tous poursuivis depuis le 25 juillet dernier devant le tribunal militaire de l’Ituri.

Selon le colonel magistrat Dienga Akelele, premier président de cette Cour militaire, la prochaine audience est prévue pour mercredi 28 septembre.

A noter qu’en RDC, la peine de mort est régulièrement prononcée mais systématiquement commuée en prison en perpétuité.

AFP/ALT.

PUB