Home Politique Présidence de la République: Buamunda Ntumba Franck, un stratège militaire récompensé

Présidence de la République: Buamunda Ntumba Franck, un stratège militaire récompensé

9 min read
0
0
fardc 1 min

Depuis près de deux mois, l’éventualité d’un remaniement du gouvernement dirigé par Jean-Michel Sama Lukonde était au centre des discussions. Mais, le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi vient de déjouer tous les pronostics, en procédant plutôt aux nominations au sein des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Si la nomination du Général Christian Tshiwewe au poste de chef d’état-major n’a pas vraiment surpris l’opinion, d’autant que les rumeurs couraient depuis quelques semaines quant au choix du nouveau chef d’état-major, à la suite de la promotion de Christian Tshiwewe au grade de Lieutenant-général, le maintien de Buamunda Ntumba Franck à la Maison Militaire reste une démonstration de ce que la loyauté, la fidélité, la détermination et le travail de qualité sont capables de faire contre la pression médiatique et les accusations infondées.

Le chef de la Maison Militaire est maintenu à son poste. Son adjoint est remplacé.

Pourtant, depuis l’annonce des grandes restructurations dans l’armée, le Général Buamunda Ntumba a été la cible privilégiée des attaques de toute sorte. Quelques médias proches de ses détracteurs avaient laissé croire que Buamunda Ntumba Franck entretenait des relations conflictuelles avec la hiérarchie militaire. D’autres mauvaises langues sont allées jusqu’à affirmer, sans preuves encore, que ses relations avec le Chef de l’Etat étaient tendues, à tel point que son remplacement aurait était sérieusement envisagée ; et qu’il pourrait même, à terme, quitter ses fonctions de chef d’état-major particulier du Président Tshisekedi pour devenir Gouverneur d’une des provinces placée en état de siège.

Lire aussi En marge du 5ème anniversaire de sa disparition : La Maison Civile du Chef de l’État et l’UNIKIN célèbrent la dimension scientifique d’Etienne Tshisekedi

Nommé à ce poste ultra-stratégique en juillet 2020, le Général-major Buamunda Ntumba Franck est un homme qui compte pour Félix Tshisekedi. Décrit comme un travailleur infatigable, loyal, mais surtout détestant la corruption, le Général Franck Tumba a renouvelé son serment de servir avec toutes ses forces et son intelligence, le commandant suprême des FARDC et de la Police. Son maintien à la tête de la Maison Militaire, en dépit des accusations infondées dont l’objectif était de ternir son image et créer l’inimitié entre lui et le Chef de l’Etat, est une preuve que le Président de la République apprécie le travail de ce vaillant militaire qui tente de mettre de l’ordre dans le fonctionnement de l’armée et des services de sécurité.

Selon une source de la Présidence contactée par notre rédaction, « si le Président a renouvelé sa confiance au Général Buamunda Ntumba Franck, c’est avant tout pour récompenser la qualité de son travail. C’est un homme avec qui le Chef de l’Etat se sent pleinement en confiance et en harmonie et dont il éprouve de longue date la fidélité, sans parler de son expérience de la chose militaire ».

C’est donc à ce compatriote qui a accepté de servir la nation sous le drapeau que le chef de l’Etat congolais renouvelle sa confiance pour poursuivre le grand nettoyage commencé dans l’armée et les services de sécurité. Consulté systématiquement par le Président Tshisekedi sur les questions d’ordre militaire et sécuritaire, voire stratégique, le général-major Ntumba Franck n’hésite pas à préconiser les grandes mesures, voire les grandes décisions pour assainir l’armée.

Lire également Invasions de l’armée ougandaise sur le territoire congolais: La Cour Internationale de Justice rendra son arrêt sur la question des réparations le 9 février 2022

C’est à lui que le Chef de l’Etat a confié le pilotage de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri, du Nord et du Sud Kivu.

Le Général Franck Tumba, affirme des sources proches de la Présidence de la République, fait partie du premier cercle des fidèles de l’actuel locataire du Palais de la Nation.

Comme qui dirait, Félix-Antoine Tshisekedi, en gardant le Général Franck Tumba, a fait sien l’adage selon lequel « on ne change pas l’équipe qui gagne« .

Et, comme il s’agit d’un militaire, le chef de l’Etat n’a pas voulu changer « un stratège très stratégique » à qui il a confié le pilotage de l’état de siège dans les provinces de l’Ituri, du Nord et du Sud Kivu.

ALTERNANCE.CD

PUBLICITÉ