Home Nation RDC: Félix Tshisekedi veut bâtir un écosystème Cybersécuritaire

RDC: Félix Tshisekedi veut bâtir un écosystème Cybersécuritaire

4 min read
0
0

Plongée dans l’ère du Numérique, la République Démocratique du Congo n’est pas à l’abri de la cybercriminalité. Pour faire face aux menaces sous diverses formes, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, encourage le gouvernement à construire un écosystème Cybersécuritaire.

Le Chef de l’Etat a formulé cette recommandation dans sa communication lors de 73 ème réunion du Conseil des ministres, tenue vendredi 14 octobre 2022, par visio conférence.

Pour ce faire, Félix Tshisekedi a demandé au gouvernement à travers le ministère du Numérique, de ratifier la Convention de l’Union Africaine sur la cybercriminalité et la protection des données à caractère personnel, appelée Convention de Malabo.

« Pour apporter des réponses appropriées à ce défi sur le plan national, le Président de la République a rappelé le fait que le caractère transversal de cette matière critique a imposé une approche interinstitutionnelle inclusive qui s’est formalisée à travers la mise en place de la commission technique pour la cybersécurité créée au sein de la présidence de la République », a rapporté le Porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, dans le compte rendu de la réunion du Conseil des Ministres.

Lire aussi Cybercriminalité : Des malfrats rançonnent les gens en utilisant un faux compte attribué au chef de la Maison Civile du Chef de l’Etat

Le ministre de la Communication et Médias a expliqué que cette commission a le mérite de rassembler les différents ministères et services concernés au terme de quatre mois des travaux. « Il a été élaboré et validé la stratégie nationale de cybersécurité qui repose sur sept piliers et qui recommande pour sa mise en œuvre, la création d’une Agence nationale de cybersécurité rattachée à la présidence de la République », a-t-il poursuivi.

Ce, avant de souligner que pour le Président de la République, il est illusoire d’espérer de pouvoir lutter efficacement contre la cybercriminalité sans un corpus législatif rigoureux, adapté et évolutif qui soit le socle de tout le collectif national de cybersécurité, tout en invitant le gouvernement à s’en approprier pour faciliter sa mise en œuvre globale.

« Les ministres directement concernés par l’opérationnalisation de l’Agence nationale de cybersécurité sont appelés à agir avec promptitude et sans atermoiements sous la coordination du Premier ministre chef du gouvernement », a renchéri le porte-parole du gouvernement dans le compte rendu de la 73 ème réunion du Conseil des Ministres.

Junior Lomanga

ANNONCE