Home Société 11 morts au concert de Fally Ipupa : L’organisateur et le gouvernement doivent s’expliquer

11 morts au concert de Fally Ipupa : L’organisateur et le gouvernement doivent s’expliquer

6 min read
0
0

Après le concert de la superstar Fally Ipupa au stade des Martyrs, samedi 29 octobre 2022, l’heure est aux bilans. Les premières évaluations faites par le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières, Daniel Aselo font état de onze morts dont deux policiers, causées selon lui par l’étouffement dû au surnombre des spectateurs.

Fally Ipupa a relevé un énorme défi en remplissant comme un œuf le bouillonnant stade des Martyrs pour ce qui est devenu son plus grand concert en Afrique.

Malheureusement, la mort s’est invitée dans les gradins et a bouffé trois précieuses vies dont celles de deux policiers qui assuraient l’ordre.

Selon le Vice-premier ministre de l’intérieur, l’organisateur de ce giga concert n’a pas respecté le quota convenu avec la police et les gestionnaires du stade.

« D’après nos informations, ce qui s’est passé est la conséquence du comportement de l’organisateur. La Police, le Stade et l’organisateur s’étaient entendus sur un certain pourcentage au sujet du nombre de personnes qui devraient accéder au stade. L’organisateur est allé au-delà de 100%. Les gens étaient étouffés. Personne n’a été frappée », a déclaré Daniel Asselo Okito Wankoy, sur des propos relayés par Actualité.cd.

Lire aussi Musique: Un disc d’or de plus pour Fally Ipupa avant son concert du stade des Martyrs

Affirmant que la police s’est montrée professionnelle, il a démenti les rumeurs faisant état du lancement d’une bombe lacrymogène dans le stade.

« Ça doit cesser. L’organisateur doit être puni. Il sera recherché et sera arrêté et sanctionné. Il doit se présenter de lui-même pour s’expliquer », a vociféré le VPM Daniel Aselo.

Une réaction tardive

Partant de ces déclarations du patron de l’intérieur et sécurité, des analystes se posent la question de savoir si le gouvernement et les organisateurs ont prévu des dispositifs pour la prise en charge et l’évacuation de potentiels cas d’urgence.

D’après des témoins, il a était impossible pour les secouristes d’accéder en temps aux spectateurs qui ont éprouvé du mal à respirer suite à l’étouffement. Dans ce contexte, seuls quelques rares privilégiés porteurs des tickets VIP pouvaient espérer bénéficier d’une prise en charge urgente et d’une évacuation vers un établissement hospitalier.

D’aucuns pensent que le gouvernement devrait en amont exiger à l’organisateur de prévoir des dispositifs médicaux pour la prise en charge des potentiels cas d’urgence plutôt que de venir constater les dégâts après.

Par ailleurs, s’il s’avérait que l’organisateur serait réellement allé au-delà de 100% de la capacité du Stade des Martyrs, on peut logiquement interpeller les forces de l’avoir laissé faire. Ce, car diriger c’est prévoir.
D’ores et déjà, l’avocat de la famille d’une des victimes prévoit de déposer une plainte ce lundi contre Fally Ipupa.

RD44

Dans la même catégorie 
Musique : Félix Wazekwa recycle de classiques de JB Mpiana, Werra Son et Nyoka Longo dans une seule chanson 
Musique : Héritier Watanabe propose du reggae,  version des amoureux