Home Politique Boycott de la photo de famille du 18 ème sommet de l’OIF: Les explications de Sama Lukonde

Boycott de la photo de famille du 18 ème sommet de l’OIF: Les explications de Sama Lukonde

6 min read
0
0

Il a posé un geste fort, en refusant de s’afficher sur la photo de famille de l’ouverture du 18 ème sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) pour marquer la désapprobation du gouvernement congolais contre l’agression rwandaise. Le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde est revenu sur les motivations de cette décision dans une interview accordée à la chaîne de télévision francophone TV5 Monde, dimanche 20 novembre 2022.

La délégation congolaise a agité le 18 ème sommet de la Francophonie à Djerba(Tunisie).

Le boycott de la photo de famille des chefs d’Etat et de gouvernement par Sama Lukonde a marqué les esprits.

L’intéressé interprète son geste comme un message adressé à la Francophonie sur la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo et aux victimes des atrocités de la guerre d’agression.

« Très exactement, je n’ai pas voulu apparaître sur la photo de famille pour faire passer un message. Un message adressé d’abord à la Francophonie, pour montrer la désapprobation de cette situation sécuritaire que nous avons à l’Est de la République démocratique du Congo. Situation qui aujourd’hui découle sur une crise humanitaire. Nous avons de milliers de déplacés, de femmes, des enfants, de personnes du troisième âge. Et pour toutes ces personnes qui se retrouvent aujourd’hui à l’extérieur, hors de leurs milieux de vie naturels avec des intempéries et parfois de maladies, il y a une attention particulière à avoir. Parce qu’au delà de la question sécuritaire, nous pensons que la situation humanitaire doit vraiment être prise en compte. Donc, un message à faire passer de l’attention que nous voulons avoir de la Francophonie. Attention de la solidarité pour cette question », a-t-il expliqué.

Obtenir la condamnation de l’agression rwandaise

Le chef du gouvernement congolais a ajouté que c’est aussi « un message à toutes ces personnes déplacées pour montrer que dans toutes les offices où nous allons nous rendre, nous allons passer ce message pour que leurs voix soient entendues ».

Lire aussi Guerre d’agression : L’initiative salvatrice de Joseph Olenga Nkoy

Mais avant la photo de famille, Sama Lukonde a aussi adressé un message à la communauté francophone dans son intervention durant le sommet.

« Nous voulons qu’il y ait une condamnation de ce qui se passe à l’Est de la République démocratique du Congo. Nous avons passé le message hier lorsque nous avons eu l’occasion de prendre la parole lors de ce sommet. Nous attendons que dans les résolutions cela soit pointé de manière précise », a précisé le premier ministre.

Réagissant aux propos tenus quelques jours plus tôt par la secrétaire générale de l’OIF sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, il lui a demandé de faire preuve de partialité.

« C’est important, a lâché Sama Lukonde, que dans son rôle de secrétaire générale, qu’elle reste au milieu du village, peu importe qu’elle vienne du Rwanda ».

RD44