Home Sécurité Sud-Kivu: Au moins 5000 jeunes rejoignent l’armée

Sud-Kivu: Au moins 5000 jeunes rejoignent l’armée

3 min read
0
0

L’appel à la mobilisation générale contre l’agression rwandaise lancé par le chef de l’Etat dans son dernier message à la Nation récolte un franc succès. Dans la province du Sud-Kivu, plus de 5000 jeunes filles et garçons ont décidé volontairement de s’ enrôler dans l’armée pour défendre la patrie.

Ils ont été officiellement présentés par le gouverneur de province, Théo Ngwabidje, mardi 22 novembre 2022, au camp militaire Saio, à Bukavu, devant le commandant de la 33 ème région militaire.

Dans son bref mot, le chef de l’exécutif provincial du Sud-Kivu s’est engagé à encadrer et à évacuer ces jeunes recrues vers les centres de formation militaire.

Il a demandé à la population de doubler de vigilance en vue de stopper l’agression de la République démocratique du Congo.

Lire aussi Guerre d’agression: Félix Tshisekedi appelle au patriotisme

Pour rappel, dans un message adressé à la Nation, le 3 novembre dernier, le chef de l’Etat a demandé aux jeunes qui le souhaitent, de s’engager sous le drapeau.

Félix Tshisekedi a notamment déclaré que « nous devons ensemble avoir conscience que nul autre que nous-mêmes ne viendra sauver notre nation et que cela exige de chacun de nous une mobilisation tous azimuts. Ne doutons jamais, qu’ensemble réfléchis et engagés nous puissions changer le monde ».

Deux jours plus tard, le porte-parole des FARDC, le général Sylvain Ekenge, a annoncé, au cours d’une conférence de presse conjointe avec le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, que les jeunes recrues seront envoyées dans les centres de formation militaires dont Kitona, dans la province du Kongo Central.

Jean Perou Kabouira