Home Politique Calendrier électoral : Voici toutes les dates à retenir

Calendrier électoral : Voici toutes les dates à retenir

4 min read
0
0

Comme prévu, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié, ce samedi 26 novembre 2022, le calendrier du processus électoral 2021-2027.

Parmi les principales dates à retenir, le 20 décembre 2023 pour la tenue des scrutins directs du président de la République, des députés nationaux et des députés provinciaux.

La prestation de serment du nouveau président de la République élu est fixée au 24 janvier 2024.

La promulgation de la loi sur la répartition des sièges interviendra le 15 juin 2023 après son adoption quinze jours plus tôt.

L’opération d’enrôlement des électeurs débute en décembre prochain, d’abord dans l’aire opérationnelle qui comprend les provinces de Kinshasa, Kongo Central, Kwilu, Kwango, Maï-Ndombe, Équateur, Mongala, Nord-Ubangi, Sud-Ubangi et Tshuapa.

Les électeurs de ces provinces seront enrôlés du 24 décembre 2022 au 23 janvier 2023. Ceux de l’aire opérationnelle 2 (Kasaï, Kasaï Oriental, Kasaï Central, Lomami, Sankuru, Haut-Lomami, Haut-Katanga, Lualaba et Tanganyika) seront enrôlés, avec ceux d’Afrique du sud, Belgique et France, du 25 janvier au 23 février prochains. Enfin, la troisième aire opérationnelle(Bas- Uélé, Haut- Uélé, Ituri, Tshopo, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Canada et États-Unis) sera enrôlée du 16 février au 17 mars prochains.

Lire aussi Tenue des élections dans le délai constitutionnel: Le CDCE maintient la pression sur la CENI

La CENI compte enrôler plus de 50 millions de congolais y compris de résidants de 5 pays étrangers. L’une des grandes innovations est l’application développée par la centrale électorale pour le pré enregistrement des données personnelles. Après avoir pré enregistré les données, un code QR fourni sera présenté au centre d’inscription pour l’octroi de la carte d’électeur. Cette innovation a le mérite de réduire au maximum la durée de l’enrôlement.

Présentant le calendrier électoral, le président de la CENI, Denis Kadima, a plaidé pour « l’implication de toutes les parties prenantes dans le processus électoral afin de garantir son aboutissement ».

Junior Lomanga