Home Nation 20 milliards CDF du gouvernement à la campagne de solidarité nationale : Plutôt un devoir!

20 milliards CDF du gouvernement à la campagne de solidarité nationale : Plutôt un devoir!

5 min read
0
0

Le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a remis, lundi 5 décembre 2022, un chèque de 20 milliards de Francs congolais au ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale. C’est la contribution du gouvernement à la campagne de solidarité nationale en faveur des victimes des guerres et catastrophes naturelles en République démocratique du Congo.

Cette somme, qui représente 10% des 200 milliards de Francs congolais, soit 10 millions USD sur 100 millions USD attendus, a été présentée par une certaine presse comme un don du gouvernement. Erreur! On vous explique pourquoi.

Membres du gouvernement central, mandataires publics et autres personnalités ont pris part, au studio Maman Angebi de la RTNC, au lancement du téléthon de solidarité nationale en faveur des congolais victimes de la guerre d’agression dans le Nord-Kivu, des atrocités de groupes armés en Ituri et au Sud-Kivu, du conflit interthnique dans le Maï-Ndombe et des catastrophes naturelles à travers le pays.

Outre le chèque du premier ministre de 10 millions USD au nom du gouvernement, les autres membres du gouvernement présents ont contribué avec un chèque de 400 000 000 de Francs congolais.

Les entreprises du secteur des transports ont contribué elles aussi.

Lire aussi Violences à Kwamouth : Didier Mazenga à la tête d’une forte délégation d’assistance humanitaire dans le Grand Bandundu

Le chef du gouvernement a sensibilisé les autorités publiques à la solidarité.
« Nous devons agir ensemble et de toute urgence. Nous lançons cette campagne dans le but d’interpeller les autorités publiques, les mandataires, les députés et sénateurs, les hommes d’entreprises, les avocats, les architectes… à demeurer dans l’esprit de solidarité et d’entraide. Il s’agit pour nous de témoigner notre solidarité envers nos compatriotes vulnérables », a déclaré Sama Lukonde.

Pas un don!

Ce geste du gouvernement, du reste louable et salutaire, ne doit pas être considéré comme une faveur ou un don fait aux victimes de la guerre et de catastrophes naturelles.

La raison? -« Il est du devoir du gouvernement de prendre en charge les contingences politique, économique, conflits sociaux, fonctionnement des services publics et même de situations humanitaires », répond un professeur en sciences politiques de l’Université de Kinshasa-.

Lire également Riposte Humanitaire dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri : Le plan Mutinga adopté

De ce fait, il estime qu’ayant la charge de déterminer et de conduire la politique de la Nation, le gouvernement devrait doter au ministère des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale, un budget conséquent pour faire face aux besoins en assistance aux victimes de différentes guerres et catastrophes naturelles.

Qu’à cela ne tienne, le gouvernement des Warriors a bien fait d’initier cett campagne de solidarité nationale et surtout de contribuer avec une somme importante.

Jean Perou Kabouira