Home Nation Nairobi 3 : Kinshasa obtient des groupes armés le dépôt des armes et concède à libérer des prisonniers

Nairobi 3 : Kinshasa obtient des groupes armés le dépôt des armes et concède à libérer des prisonniers

7 min read
0
0

Le troisième acte des pourparlers de Nairobi entre les groupes armés et le gouvernement congolais sur la paix dans l’Est s’est clôturé ce mardi 6 décembre 2022. Ces assises organisées sous la médiation de l’EAC ont permis aux délégués de groupes armés, des communautés locales (société civile) et aux victimes de violences sexuelles de discuter directement avec ceux du gouvernement.

Ils se sont mis d’accord notamment sur la mise sur pied d’un comité composé de représentants des communautés affectées, EAC et le gouvernement, pour la libération des prisonniers sans casier judiciaire ; la mise en place des projets d’éco-responsabilité autour des parcs nationaux et la convocation d’une rencontre entre différentes parties dans la province du Maniema.

Lire aussi Dialogue avec les groupes armés : Kinshasa toujours opposé à la participation du M23

Les participants aux pourparlers de Nairobi ont obtenu du chef de l’Etat Félix Tshisekedi l’engagement de faire une déclaration publique sur la réorganisation du P-DDRCD (programme de désarmement, démobilisation et réinsertion) dont les groupes armés conteste le leadership. Lire toutes les recommandations dans le communiqué final ci-dessous.

LE TROISIÈME DIALOGUE INTER – CONGOLAIS

SOUS L’EGIDE DE L’EAC – PROCESSUS DE NAIROBI

LE 6 DÉCEMBRE 2022

NAIROBI, KENYA

Le troisième dialogue inter-congolais tenu dans le cadre de l’EAC-Processus de paix de Nairobi sur la restauration de la paix et de la sécurité à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a été convoqué à Nairobi, Kenya, du 28 novembre au 6 décembre 2022, dans une ambiance chaleureuse et cordiale.
Son Excellence le président Uhuru Kenyatta, facilitateur du processus de Nairobi dirigé par l’EAC, a tenu des rencontres consultatives avec les groupes armés, les groupes de la société civile, et les victimes de violences sexuelles.
A la suite de ces délibérations et à la suite de consultations avec le gouvernement de la RDC, il a été convenu ce qui suit :
i. Un comité composé de représentants les communautés affectées, l’EAC, et le

Gouvernement de la RDC soit constitué, pour faciliter la libération des prisonniers sans casier criminel portant sur des atrocités et/ou condamnations criminelles.

ii. Concernant les communautés résidant dans ou autour des Parcs nationaux, Son Excellence le président Tshisekedi accepte de les engager dans des projets d’éco-responsabilité afin de les garder au cœur des efforts de conservation.

iii. Sous les auspices de Son Excellence le président Tshisekedi, une rencontre aura lieu entre le gouvernement officiel et les communautés locales de la province du Maniema, pour discuter des mécanismes pouvant permettre d’impliquer la communauté et lui faire bénéficier de l’industrie minière dans la région.

iv. Le P-DDRCS doit être revu et la recommandation par les groupes armés pour son leadership futur intégré. Des discussions auront lieu à ce sujet entre les responsables du gouvernement de la RDC et les communautés affectées. Le Président Tshisekedi s’engage à faire une déclaration publique à cet effet.

v. Un P-DDRCS entièrement financé pour garantir un résultat du processus de Nairobi dirigé par l’EAC.

vi. Le président Tshisekedi organisera des consultations avec tous les groupes des cent quarante-cinq (145) territoires pour offrir des opportunités aux peuples de l’est de la RDC.

vii. Appel à la Communauté internationale pour soutenir le gouvernement de la RDC dans la mise en œuvre de la Feuille de route issue du processus de Nairobi dirigé par l’EAC, y compris le soutien au PDDRCS.

viii. Poursuite de la cessation des hostilités ainsi que libération des enfants soldats et accès à l’aide humanitaire.

ix. Sur la base des questions ci-dessus, une réunion sera organisée en janvier à Goma et Bunia pour évaluer le progrès sur ces accords et pour commencer les engagements sur la paix à moyen et long terme.

Fait à Nairobi, République du Kenya, le 6 décembre 2022.