Home Société Entrepreneuriat féminin : CAFCO encourage les femmes à faire valoir leurs activités génératrices

Entrepreneuriat féminin : CAFCO encourage les femmes à faire valoir leurs activités génératrices

5 min read
0
0

Dans le cadre de la célébration des droits des femmes, le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a organisé une caravane motorisée à Kinshasa, mercredi 29 mars 2023, pour sensibiliser les femmes sur l’importance de l’entrepreneuriat féminin.

L’activité a été réalisée avec l’appui de l’ONU-Femmes à travers son projet de réforme et de dissémination des lois favorables à l’entrepreneuriat féminin en lien avec le Programme d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises (PADMPME), partenariat entre le Gouvernement de la RDC et la Banque mondiale.

Les organisateurs ont tiré le message de sensibilisation « Entreprendre et travailler, c’est possible pour la femme mariée, car la loi l’autorise », de l’article 448 de la Loi portant Code de la famille.

Ce message, qui était imprimé sur des calicots, tee-shirts, képis et banderoles est tiré également de l’article 10 du Traité de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) et des articles 7 et 10 de l’Acte uniforme relatif au droit commercial général (AUDCG).

Plusieurs autres messages axés l’entrepreneuriat féminin ont été exploités.

« Femmes et jeunes, vous pouvez sortir de l’informel en créant une entreprise individuelle », pouvait-on par exemple lire.

« Entrepreneurs, respectez les droits des travailleurs et travailleuses que vous recrutez », indiquait un autre message tiré des articles 7 et 129 de la Loi portant Code du Travail en RDC.

Lire aussi Autonomisation : Eddy Mundela à la rescousse de la Ligue des femmes de l’UDPS

« Dénonçons le harcèlement sexuel en milieu entrepreneurial », déclarait un autre message tiré de la Loi portant les infractions relatives aux violences sexuelles.

Appel à quitter l’informel

Un autre message visible est celui-ci : « Femmes, jeunes, pour sécuriser et garantir vos affaires, enregistrez votre entreprise à moindre coût et en peu de temps au Guichet Unique », tiré du Décret portant création, organisation et fonctionnement du Guichet unique de création d’entreprise (GUCE).

Lire également La ligue des femmes de l’ADP sensibilise ses membres à un engagement politique ferme

« Nous savons qu’une grande partie des femmes et jeunes femmes de la RDC détiennent des activités génératrices des revenus pour subvenir aux besoins de leurs familles. Mais très souvent, elles travaillent dans l’informel, leurs activités ne sont pas connues, ni intégrées dans les données nationales des opérateurs économiques. Ce projet vise à les encourager toutes (Mamans malewa, commerçantes ambulantes, maraichères, vendeuse des pains, responsables d’une pharmacie, boutique ou dépôt etc.) à sortir de l’informel, s’enregistrer auprès du guichet unique de création d’entreprise afin que le travail qu’elles font au quotidien soit valorisé et connu », a expliqué Grâce Hamba, porte-parole de CAFCO.

Pami Halele