Home Politique Assemblée provinciale du Kwilu : Une 8ème session ordinaire dans un climat d’incertitude sécuritaire

Assemblée provinciale du Kwilu : Une 8ème session ordinaire dans un climat d’incertitude sécuritaire

3 min read
0
0
fardc 1 min

Les députés provinciaux du Kwilu ont repris le chemin de l’Assemblée provinciale vendredi dernier pour la 8ème session ordinaire de septembre 2022.

La plénière d’ouverture a été présidée par le Vice-président, Paulin Kiyankayi Ya-Lamungwenu, dans la salle des plénières à Bandundu-ville, chef-lieu de province, en présence des notabilités locales.

Cette session qui s’ouvre dans le contexte de persistance de la crise sécuritaire à l’Est de la RDC et dans le territoire de Kwamouth, dans la province voisine du Mai-Ndombe où le conflit interethnique oppose les Teke à leurs frères Yaka avec des conséquences dont les déplacements massifs des populations fuyant des atrocités vers la province du Kwilu et dans toutes les agglomérations de son territoire de Bagata, frontalier avec le Mai-Ndombe.

Ladite session est essentiellement budgétaire et traitera le budget 2023 de la province ainsi que les édits en souffrance des sessions antérieures suivi du contrôle parlementaire, a souligné Paulin Kiyankayi, relevant que d’autres matières pourront s’ajouter en cas de nécessité.

Lire aussi Alerte : Les violences de Kwamouth se rapprochent de Bandundu-ville dans la province voisine du Kwilu

Le Vice-président de l’Assemblée provinciale du Kwilu a mis un accent particulier sur le confit Teke-Yaka. A ce sujet, il a lancé un appel pressant au gouvernement central à organiser une riposte militaire  capable de maîtriser les assaillants pour sécuriser les populations du Mai-Ndombe et du Kwilu frontalier, invitant ainsi le gouvernement provincial à travers ses services compétents et spécialisés à vérifier soigneusement les identités des déplacés et des nouveaux venus, en vue de démasquer les indésirables.

L’autorité budgétaire avait auparavant rendu un vibrant hommage au Chef de l’État, Félix Antoine
Tshisekedi, « pour avoir indexé publiquement l’agresseur de la RDC, à savoir le Rwanda ».

ACP avec ALT.

PUBLICITÉ 
Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Annulation du projet migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni: le redoutable lobbying du Dr Denis Mukwege à l’international

Londres a abandonné son projet controversé d’expulser des migrants vers le Rwanda, quelque…