Home Economie RDC: Jules Alingete annonce la fin imminente des missions d’encadrement de l’IGF dans les établissements et entreprises publics

RDC: Jules Alingete annonce la fin imminente des missions d’encadrement de l’IGF dans les établissements et entreprises publics

6 min read
0
0

L’inspecteur général des finances, chef de service l’a dit, le jeudi 2 mai 2024, lors d’un échange avec les mandataires affiliés à l’Association nationale des établissements publics et entreprises du Portefeuille (ANEP). La rencontre a eu lieu à l’amphithéâtre Félix-Antoine Tshisekedi de l’Inspection générale des finances (IGF), dans la commune de la Gombe.

C’était un échange à cœur ouvert entre d’un côté, l’inspecteur général des finances, chef de service, Jules Alingete , accompagné de son adjoint, Victor Batubenga, et de l’autre côté, les mandataires membres de l’ANEP.

"Nous venons de leur annoncer que dans les tous prochains jours, a rapporté le patron de l'IGF, nos équipes d'inspecteurs des Finances en mission de contrôle et d'encadrement dans les établissements et entreprises publics seront rentrés dans la plupart de ces entités sauf dans cinq établissements publics et trois entreprises du portefeuille de l'État qui resteront sous encadrement des missions de l'IGF".

Il a estimé qu’après près de deux ans d’encadrement, les établissements et entreprises du portefeuille de l’État ont appris et intériorisé les règles prudentielles de gestion et ont mis en place des dispositifs de l’implémentation de la bonne gouvernance. De ce fait, ils peuvent évoluer seuls et faire appel au contrôle à posteriori.

Là où l’encadrement de l’IGF se poursuivra, il se portera sur les dépenses à haut risque, notamment les avantages des mandataires, les dépenses d’investissement, les dépenses en rapport avec les marchés publics ainsi que le paiement des fournisseurs.

En perspective de la mise en place du parquet financier : Jules Alingete préconise la formation des magistrats en finances publiques

Sur un autre registre, l’IGF et l’ANEP se sont convenus de se retrouver encore pour plancher sur le climat des affaires après la publication du nouveau gouvernement. Spécialiste en fiscalité et une véritable référence en matière de climat des affaires, Jules Alingete a expliqué que les entreprises publiques ne sont pas soumises au paiement de l’impôt sur le bénéfice et qu’elles sont plutôt sujettes au paiement de l’impôt sur la rémunération ainsi que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

Le secrétaire exécutif de l’ANEP, Patrick Ngulu, a exprimé le satisfecit de sa délégation au sortir des échanges francs avec l’IGF.

"Nous sommes satisfaits à 100%. Le chef de service Jules Alingete nous a suffisamment éclairés concernant les différentes missions de contrôle et d'encadrement de ses équipes et nous saluons sa décision qui met fin à ces missions, question de permettre aux gestionnaires d'appliquer ce qu'ils ont pu assimiler avec l'encadrement de l'IGF", a-t-il déclaré.

A noter que Jules Alingete a exhorté les mandataires publics à cultiver et entretenir un bon climat de collaboration entre eux afin d’obtenir de bons résultats. Une exhortation captée cinq sur cinq par les concernés.

Junior Lomanga

Load More Related Articles
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

RDC: La vérité sur l’objet de la mission du coordonnateur national du P-DDRCS à Kampala

C’est le journal Africa News qui a mis fin aux rumeurs répandues sur la toile ce lun…